Sortir

Consonances poétiques et musicales
Une rencontre poétique et musicale « Consonances poétiques et musicales » sera animée le vendredi 26 mai à 20h au théâtre 121 de l’Institut français de Casablanca. Au cours de cette soirée, l’Atelier de diction du Collège Claude Monet de Mohammedia, animé par M. Philippe Peigné, et celui du Collège public El Maghreb El Arabi de la même ville, animé par Mme Fouzia Raggadi, feront entrer en consonances poésies contemporaines de langue française, arabe et berbère. Des poètes aussi divers que Philippe Jaccottet, Abdellatif Laâbi ou Mohammed Bennis, Lorand Gaspard, Rachida Madani ou Ahmed Assid, Georges Perros, Mostafa Nissabouri, Abdelkrim Tabbal ou Aïcha Bassry, entre autres, feront ainsi entendre leur voix par le biais de celle des adolescents qui les ont choisis en cours d’année, au sein du « Projet artistique et Culturel » dont ils sont porteurs. A ces consonances poétiques seront associées celles d’instruments à cordes : guembri, outar, violon, guitare classique ponctueront par leur présence musicale les textes entendus ; tradition gnawa, tradition berbère du Moyen Atlas, musique classique contemporaine française et marocaine, encadreront la diction des élèves. Privilège tout particulier accordé à ce travail, Abdellatif Laâbi inaugurera en personne ce spectacle par une courte conférence.

Consonances poétiques et musicales
vendredi 26 mai à 20h – théâtre 121
Institut français – Casablanca.


Huitième édition du festival International du luth
Après le Festival de la bande dessinée, la ville de Tétouan accueille le Festival international du luth du 26 au 28 mai 2006. Organisée par le ministère de la Culture en partenariat avec la commune urbaine de la ville, la huitième édition de ce festival connaîtra la participation de plusieurs pays étrangers comme le Japon, le Pays-Bas, la Jordanie, l’Inde, l’Irak, la Belgique et la Chine. Dans la liste des artistes, figurent entre autres Junko Ueda, Driss Maloumi, Trio Youri Honing, Said Chraïbi et Elia Khoury pour ne citer que ceux-là.

Festival international du luth
Du 26 au 28 mai – Tétouan


«Les soldats inconnus» en spectacle à Casablanca
La pièce de théâtre « Les soldats inconnus» sera présentée le 27 mai à 19h30 à l’Institut français de Casablanca. Mise en scène par Khalid Tamer, cette pièce raconte l’histoire de quatre soldats perdus. «Des hommes manipulés et embourbés, visiblement pas contents de se trouver là où ils sont et ayant pour seul espoir de vivre une heure de plus, souhaitant par-dessus tout rentrer chez eux et en un mot, que la guerre s’arrête. Il n’y a pas de "héros", pas de "personnage principal", dans cette lamentable "aventure" collective qu’est la guerre. Rien qu’un gigantesque et anonyme cri d’agonie.
La compagnie Graines de Soleil a voulu rendre hommage aux tirailleurs sénégalais, aux goumiers, aux hommes qui ont combattu et sont morts pour une patrie qui n’était pas la leur. Elle a voulu parler de ces hommes, de leur vie, celle qu’ils ont perdue et celle qu’on leur a imposée, de leur courage et de leurs faiblesses devant les multiples horreurs qui viennent avec la guerre. Ce spectacle se veut avant tout un chant d’espoir et de courage.

« Les soldats inconnus »
Le 27 mai à 19h30
Institut Français-Casablanca

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *