Sortir

Projections de reportages musicaux
Cette année, le Boulevard propose des projections cinématographiques autour du mouvement musical alternatif marocain mais aussi, et plus largement, sur les musiques traditionnelles du Maroc, la semaine précédente le festival ainsi que la semaine suivante. Ces projections se déroulent à l’Institut français de Csablanca. L’événement a commencé le 30 mai avec la projection de « Univers gnaoua » de Mettour Abderrahim. Le vendredi 2, juin, c’est le film Maroc «Street Life» de Khalid Douache qui sera projeté à 19 heures au théâtre 121 de l’Institut français de Casablanca.  Les réalisateurs de ces différents films participeront à cet événement. Ils seront présents pour parler de leur travail et de l’environnement musical qu’ils racontent.

Festival du film documentaire
Jusqu’au 3 juin 2006
Théâtre 121-Institut français-Casablanca


Le Hip Hop au boulevard
Le rap et le hip hop seront à l’honneur durant le Boulevard des jeunes musiciens qui se poursuit jusqu’au 4 juin. Bigg et Casa Crew, pour qui 2006 aura été une année charnière avec la sortie de leur album. L’album 24 titres de Bigg, une première au Maroc, est entièrement en darija, aux textes réfléchis et engagés, et aux instruments de qualité. Quant à Casa Crew, ce trio qui prend de l’ampleur, est aujourd’hui un des groupes leaders du mouvement rap marocain. Après le vernissage, lundi 29 mai à l’Ecole des Beaux Arts de l’exposition photo du Boulevard 2005 réalisée par Eric Lagarde, puis le lancement des projections des documentaires musicaux mardi 30 à l’Institut français, c’est parti pour 4 jours de concrets !

Au RUC à partir de 14h : La scène tremplin
Vendredi 2 juin : Fez City Clan
et K-Libre en invités + Scène Tremplin Hip hop  –
Samedi 3 juin (à partir de 13h00) : Aeroflot, Melmoth et Anaconda en invités + Scène Tremplin Rock-Métal
Dimanche 4 juin : Dar Dmana, Azul et Ganga Fusion en invités + Scène tremplin Fusion


Astérix Le Gaulois
Le film « Astérix Le Gaulois » tiré de la bande dessinée éponyme sera projetée les 3 et 7 juin à la salle Gérard Philipe de l’Institut français de Rabat. Au camp de légionnaires Petibonum, le chef Caïus Bonus est furieux: Par Jupiter ! Ils nous narguent ! Il doit y avoir un secret dans la force de ces Gaulois ! Un volontaire doit espionner les habitants du village afin de découvrir leur fameux secret d’invincibilité… (65mn)

« Astérix le Gaulois »
3 et 7 juin- Institut français-Rabat


Rencontre avec Bruno Etienne
L’écrivain et historien Bruno Etienne animera une conférence le vendredi 2 juin à 19 heures à la médiathèque de l’Institut français à Rabat.  Dans le cadre du cinquantenaire de l’Indépendance du Maroc, Bruno Etienne retracera l’histoire des combats nationalistes maghrébins alimentés par les courants réformistes de la fin de l’empire ottoman (Nahda et Islah). Il expliquera également comment le salafisme de l’époque a été interprété en Algérie, en Tunisie et au Maroc. Professeur agrégé en sciences politiques, Bruno Etienne est membre de l’Institut universitaire de France. Il enseigne à l’Institut d’études politiques d’Aix-en-Provence et dirige l’Observatoire du religieux. Il est l’auteur de nombreux ouvrages dont «La France et l’Islam» (1989), L’Islamisme radical, (1989) «L’Emir Abdelkader, isthme des isthmes «(1994), «Etre bouddhiste en France aujourd’hui» (1997) parus chez Hachette Littérature dont il est directeur de collection et « Une grenade entrouverte » (1999), les «Amants de l’apocalypse : clés pour comprendre le 11 septembre» (2002) aux
éditons de l’aube…

Rencontre avec Bruno Etienne
Vendredi 2 juin – Institut Français-Rabat

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *