Sortir

El Baroudi à Casablanca
La 8ème rencontre « El Baroudi » de musique andalouse se tiendra, le vendredi 7 juillet à Casablanca, à l’initiative de l’association Bouregreg. Cette manifestation est organisée dans le but de préserver le répertoire du patrimoine marocain de musique andalouse, d’en faciliter l’apprentissage et d’en assurer la divulgation, indique un communiqué de l’association. Tout en oeuvrant à découvrir de jeunes talents et à servir un art qui reflète un des aspects les plus brillants de la civilisation marocaine, cette édition vise également à créer un centre d’encadrement et de formation au profit de filles défavorisées. Au menu de ce rendez-vous musical, figure un programme riche et varié qui comporte notamment une table ronde sous le thème « La musique andalouse des constantes à l’évolutif » animée par des musicologues. Les points d’orgue de cette manifestation sont un concours destiné à la découverte des jeunes talents et la remise des prix aux trois gagnants aux concours d’instruments (rabab, luth, violon et piano) et de chants « Fann Al Inchad ». Le programme de cette manifestation artistique comprend aussi une « Nuit de la musique andalouse » animée par l’Orchestre du conservatoire de Tétouan, accompagné de jeunes talents. Les cinq dernières éditions de la rencontre « El Baroudi » avaient permis le financement d’un large programme d’alphabétisation au profit de quelque 20.000 personnes.

Spectacle – Le vendredi 7 juillet Casablanca


Poésie à Chefchaouen
La ville de Chefchaouen abrite, du 30 juin au 2 juillet prochain, la 21-ème édition du Festival de la poésie marocaine moderne, sous le thème "La critique poétique actuelle au Maroc". Au programme de ce festival, des lectures poétiques de Wafaa Amrani, Abdelkrim Tabal, Chiba Mael ainine, Mohamed El Mimouni, Yassine Adnane, Aïcha Basri et d’autres poètes, ainsi qu’une exposition d’arts plastiques à la galerie "Assayida Al Horra", indique un communiqué de l’association "Les amis d’Al Mouaatamid" et la section locale de l’Union des écrivains du Maroc. Cette manifestation culturelle sera également ponctuée par la tenue d’une conférence sur "La critique poétique actuelle au Maroc" avec la participation de plusieurs intellectuels et poètes. Sont également programmées au cours de cette manifestation, des signatures et présentations de nouveaux recueils de poèmes, notamment le recueil de Touria Majdouline "Un ciel qui me ressemble un peu", "Tissage des filles" de Mourad Kadiri, "Entre deux nuages" de Widad Benmoussa et "Mémoire d’une belle blessure" de Mohamed Chikhi.

Festival – Du 30 juin au 2 juillet Chefchaouen


Les voies de l’amitié
Le célèbre chef d’orchestre italien Ricardo Muti dirigera, le lundi 17 juillet à Meknès, le grand concert " Voies de l’amitié " qui sera donné à l’occasion du Cinquantième anniversaire de l’indépendance du Royaume. Organisée par la Fondation " Ravenna Manifestazioni ", cette soirée artistique se veut un " témoignage de l’amitié qui existe entre le Maroc et l’Italie et un pont de fraternité entre les deux peuples à travers les voies de l’art et de la culture ".  Le grand concert " Voies de l’amitié " suscitera un grand intérêt médiatique en raison de la place qu’occupe Ricardo Muti sur la scène artistique internationale. L’ancien directeur de l’Orchestre Philharmonique de Londres où il succéda à Otto Klemperer, a dirigé de nombreux chefs-d’œuvre de Verdi, Mozart et Wagner et abordé tous les chefs-d’œuvre du répertoire lyrique universel.

Concert – Lundi 17 juillet Meknès


Empathie de Carmen Calvo
Des œuvres de l’artiste-peintre espagnole Carmen Calvo sont accrochées jusqu’au 30 juillet prochain aux cimaises de la galerie de l’Institut Cervantes de Fès. Cette exposition, organisée conjointement par l’Institut Cervantes, l’ambassade d’Espagne à Rabat et l’Institut de Valence d’Art Moderne, a été réalisée sur la base de l’œuvre poétique "Empatia" (Empathie) de l’écrivain écrite par l’Espagnol Francisco Brines. L’artiste-peintre et le poète originaires de la ville de Valence, ont dans leur recherche artistique et poétique la même sensibilité, les mêmes préoccupations et les mêmes orientations : les joies d’une enfance révolue, l’attente, la vie quotidienne dans son mouvement.

Exposition – Jusqu’au 30 juillet Fès

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *