Sortir

Festival des musiques du désert
Festival – Du 24 au 26 mai – Errachidia

La 4ème édition du festival des musiques du désert se tiendra du 24 au 26 mai à Errachidia sous le signe "pour le développement du tourisme dans les oasis", avec la participation de troupes et de musiciens marocains et étrangers, ont annoncé les organisateurs. Selon ces derniers, ce festival "unique en Afrique" vise essentiellement à contribuer au développement de la région, notamment sur le plan touristique. Cet événement artistique, devenu au fil des années un rendez-vous incontournable, permettra au grand public de découvrir un large éventail de rythmes musicaux et d’instruments et de voyager à travers une mosaïque de cultures et de coutumes qui ont en commun le désert et son étendue. Le public aura ainsi à savourer des rythmes multiples et à explorer les univers où le sens profond de la poésie et les partitions cadencées de musique sont une douce réponse à l’âpreté du désert. Le programme prévoit, pour cette édition, des soirées artistiques en plein air à Errachidia, Merzouga et Rissani ainsi que des tables rondes sur des questions intéressant le développement dans la région.

“La Kahina“ à Rabat
Conférence – Lundi 12 février – Rabat

Gisèle Halimi reviendra sur son parcours et ses engagements lors d’une conférence, le lundi 12 février, à l’Institut supérieur de l’information et de la communication (ISIC). Cette avocate, essayiste et romancière, présentera également son dernier roman historique "La Kahina", édité chez "Plon" en 2006. Ce roman retrace la vie de cette reine berbère de l’Aurès qui, au VIIème siècle, résista aux troupes du général Hassan. Réputée pour sa sagesse et sa clémence, "La Kahina" incarne le destin exceptionnel d’une femme, symbole d’engagement et de résistance.  Gisèle Halimi assure aujourd’hui la défense du leader palestinien Marwan Barghouti. Cette rencontre a été initiée par l’Institut français de Rabat en partenariat avec l’ISIC et la délégation de Wallonie-Bruxelles.

Festival des musiques sacrées du monde
Festival – Du 1er au 9 juin – Fès

La 13ème édition du festival des musiques sacrées du monde se tiendra, du 1er au 9 juin prochain à Fès, sous le thème "Souffle du temps, esprit des lieux". Organisée par la fondation esprit de Fès, cette édition verra la participation d’un panel d’artistes et de vedettes marocains et étrangers de renommée internationale. Comme à l’accoutumée, le programme est riche et diversifié et se déroulera sur les habituels sites de Fès , monuments historiques prestigieux comme les places ancestrales de Bab Al Makina et Bab Boujloud ainsi que le musée Batha et les carrières des mérinides.

Hommage à  Jacaques Lacarrière
Rencontre – Vendredi 9 février – Agadir

Il y a un an que le grand spécialiste et amoureux de la Méditerranée, Jacques Lacarrière est décédé. Ses amis se sont réunis afin que sa voix puisse continuer à nous éclairer de sa savante générosité. L’Institut français d’Agadir a demandé à deux de ses plus proches parmi les poètes contemporains, Adonis et André Velter, ainsi qu’à sa compagne, la comédienne Sylvia Lipa Lacarrière, d’évoquer ici lors d’une rencontre celui qui se disait « l’enfant des arganiers ».  Jacques Lacarrière est né à Limoges en 1925. Son regard, sa réflexion et son imaginaire se portèrent ensuite sur la totalité du monde qui rayonne autour du bassin Mméditerranéen ; le sud marocain lui a d’ailleurs inspiré un texte : «L’enfant des arganiers». Son œuvre comporte des poèmes, des romans, des ouvrages d’érudition, des anthologies. Il se consacra également au théâtre et à la transmission par les voies du spectacle des trésors de la sensibilité des mondes gréco-turc et arabo-musulman. Il avait pour ami de grands poètes et intellectuels contemporains parmi lesquels Darwich.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *