Sortir

"Ne touchez pas la hache"

L’institut français de Marrakech présente le 20 février, un film de Jacques Rivette «ne touchez pas la hache», interprété par Jeanne Balibar et Guillaume Depardieu. L’histoire se passe sous la Restauration. Dès leur première rencontre, le général Armand de Montriveau tombe follement amoureux de Antoinette de Navarreins, épouse d’un duc de Langeais invisible. Armand de Montriveau est un vieux général Bonapartiste, mais toujours respecté pour son courage et ses exploits, en particulier d’exploration de l’Afrique. Antoinette captivée par ce personnage taciturne, s’amuse à le séduire mais se refuse à lui, en partie par jeu, en partie par respect d’elle-même et de lui-même. Comprenant que la duchesse manœuvre et ne cédera jamais, Montriveau décide d’ignorer son aimée et d’organiser une sorte de vengeance. Montriveau kidnappe la duchesse au sortir d’un bal, la séquestre et menace de la marquer au fer rouge pour la punir, puis la libère sans passer à l’acte. Émue d’être épargnée, la duchesse s’avoue éprise et prête à se déshonorer, mais c’est l’officier qui la refuse, persuadé qu’elle continue à l’ensorceler, pour ne rien lui céder. L’essentiel du film c’est ce face-à-face que nous offrent les deux personnages principaux, s’appuyant sur de très nombreux chassés-croisés, faisant ainsi du temps l’élément principal du film.

Le 20 février à l’IF de Marrakech

Fès vibre au rythme de la musique andalouse

Fès s’apprête à accueillir son 13e Festival de la musique andalouse qui sera organisé, du 21 au 23 février, sous le signe « Musique andalouse marocaine: dialogue d’art et de civilisation ». Cette édition, coïncidant avec la célébration du 1200e anniversaire de la création de la ville de Fès, sera marquée par la participation de troupes artistiques, dont les orchestres de Fès de Abdelkarim Raiss, Al Baat, Abdelfattah Bennis et Chabab Fès. Ce festival, initié par la commune urbaine de Fès, verra la participation aussi des orchestres de Tanger, de Tétouan, Attarab Al Assil de Rabat et des élèves des conservatoires de plusieurs villes, ainsi que l’ensemble Omar Lamtioui de Tanger et Chabab Al Andalous de Rabat. En vue de rapprocher un large public de cet art sublime et d’identifier ses valeurs esthétiques, plusieurs soirées seront initiées en coordination avec les arrondissements de Fès Médina, Zouagha, Jnane Ward, Saïss et la municipalité Méchouar Fès-Jdid. Ce festival, devenu un rendez-vous incontournable aussi bien pour les professionnels que pour les amateurs, vise à préserver cet art musical riche et varié, fruit d’influences entre le Maghreb, l’Andalousie et l’Orient.

Fès du 21 au 23 février



«Big Apple» à Marrakech

«Big Apple» est le titre de la nouvelle série de photos que Nour Eddine Tilsaghani expose à Point & Line Gallery, Marrakech jusqu’au 29 février. L’artiste vidéaste et photographe, natif de Marrakech, compte à son actif plusieurs expositions au Maroc et à l’étranger, il a aussi réalisé plusieurs courts-métrages. Il a représenté le Maroc en compétition officielle lors de la dernière édition du Festival de Carthage en Tunisie, avec un court-métrage intitulé  «Le portable». «BigApple » est un travail que l’artiste présente pour la première fois et qu’il a réalisé lors d’un séjour à New York en 2005. Cette exposition s’inscrit dans la continuité chronologique des deux dernières séries de l’artiste, Bamacolors (Mali 2004) et Ecoles coraniques (Maroc 2005). Le photographe a pu saisir avec finesse et humour des instants éphémères du quotidien d’une métropole au gris assourdissant : New York the Big Apple.

Point & Line Gallery – Marrakech, jusqu’au 29 février

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *