Sortir

Concert de la Guedra

Les amateurs de danse Guedra ont un rendez-vous à Agadir avec la célèbre chanteuse de cet art Batoul Almarouani, qui mènera la troupe de « tarabe hassany ». Troupe qui porte son nom et qui est originaire des provinces du Sud. Cette troupe perpétue la tradition sahraouie du Tarab Al Hassani, connu par la variété de ses styles et de ses timbres et qui travail avec des instruments traditionnels que sont la Tabla, le Ney, le Tadnit et l’Ardine, mêlés aux voix féminines et masculines, et transcendés par la danse populaire des provinces du Sud qui mettra en scène des mouvement harmonieux avec des doigts féminins. Les participants des deux sexes chantent en battant des mains, alors que la danseuse, agenouillée, accomplit des mouvements avec ses bras tout en faisant osciller sa tête

Jeudi 15 mai à 20h00 Agadir au Complexe sportif universitaire


Habib Koité, le griot moderne

Entre tradition malienne et influences occidentales, la voix intime d’Habib Koité et son jeu de guitare subtil ensorcellent. Ce compositeur malien, né en 1958, dans une famille de griots. A réussi cette carrière grâce à son oncle, il est rentré à l’Institut National des Arts (INA) de Bamako. Quatre ans plus tard, il devient professeur de guitare jusqu’en 1998. Durant ces années en guise de clin d’œil aux résidents de Bamako, Habib Koité forme avec une bande d’amis d’enfance le groupe Bamada. Dans la foulée il a gagné le premier prix du Festival Voxpole, ce qui lui a permis d’enregistrer deux chansons, dont l’incontournable « Cigarette A Bana », un hit à travers toute l’Afrique de l’Ouest et « Nanalé », qui a obtenu le prix « Media-Adami» décerné par RFI et lui ouvre de nouvelles perspectives.

Mardi 14 mai à 20h00 IF Rabat  Villa des Arts


Tanjazz au goût de la peinture

Pour fêter la 9éme édition du festival de Jazz de Tanger « Tanjazz », la galerie Dar D’art à Tanger  verra l’exposition de la peinture en musique et présentes deux jeunes artistes peintres tangérois. Il s’agit de Mohammed Larbi Zaidane et Houda Khalladi deux artistes qui ne cessent depuis leur jeune âge d’enrichir le paysage de la peinture par leurs œuvres et leurs travaux originaux. Zaidane se veut compositeur d’une symphonie où se marient les formes et les couleurs, Khalladi quant à elle propose un hommage à la nature tangéroise où rime toutes les lumières de Tanger

Le 30 mai à la galerie Dar D’art  à 19h en musique  à Tanger

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *