Sortir

Oscar Herrero clôture le festival des cordes pincées  

La 13ª édition du Festival des Cordes pincées  de Rabat, qui se déroule à la Salle Bahnini de Rabat, clôturera avec un concert de Oscar Herrero. Ce festival a commencée le 20 octobre sous l’emblème «La musique, langage de rapprochement» avec l’ambition d’offrir au public de Rabat un bouquet des musiques de différentes cultures et de s’en approcher à travers la musique comme langage universel et capable de promouvoir également le tourisme culturel.  Ce Festival, qui englobe aussi bien du jazz, du blues, du luth arabe que de la musique classique, termine son périple riche en variété avec la guitare flamenca d’Oscar Herrero. La vie d’Oscar Herrero a toujours été liée à la guitare. Une carrière professionnelle développée qui, commencée depuis son très jeune âge, garantit son talent comme concertiste et compositeur. Il a appris avec le grand guitariste Enrique Melchor, et accompagne depuis lors des artistes tels Carmen Linares, Enrique Morente,  Sara Baras ou Serranito.

Samedi 25 octobre à l’Institut Cervantès de Rabat



Spectacle «Bistouri»

En partenariat avec l’Institut français de Casablanca, la délégation Wallonie–Bruxelles organise une tournée du spectacle jeune public Bistouri de la compagnie de Wallonie-Bruxelles Tof Théâtre. Bistouri est une grande toile de tente, transformée en une sorte d’hôpital de campagne forme le décor réaliste de pratiques qui le sont beaucoup moins. A l’intérieur, une table d’opération étrange et deux comédiens manipulateurs, grimés en infirmiers qui agitent des marionnettes de chirurgiens. Caché sous un drap, le malade ne laisse apparaître qu’un gros ventre, dont les chirurgiens, à coup de bistouri, extraient nos peurs les plus profondes.

Samedi 25 octobre à la salle du Centre culturel de l’Agdal à Rabat



Electro Deluxe

C’est dans les sous-sols du dixième arrondissement de Paris que se dessinent les premiers contours d’Electro Deluxe. Un an plus tard, les machines font leur apparition dans l’univers du groupe sous l’impulsion de Thomas Faure. Dans les mois qui suivent le groupe affine et enrichit son répertoire qu’il confronte à la chaleur des scènes françaises. Le projet Electro Deluxe ? Un Jazz-Funk hybride, nourri de Groove et de Hip-Hop et projeté dans la quatrième dimension électronique.

Lundi 3 novembre au théâtre de plein-air de l’Institut  français de  Marrakech

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *