Sortir

Rétrospective de l’artiste Mohamed Raïs El Fenni

L’œuvre de ce peintre autodidacte, très actif à Tanger depuis 35 ans, est à son image, haute en couleurs, vivante et assurément  ancrée dans la réalité de la ville qui l’a adopté.  Mohamed Raïs El Fenni est également modéliste et décorateur de théâtre ou de cinéma et fondateur de la galerie Volubilis.  Né en 1950 à Fès, Mohamed Raïs El Fenni est arrivé en 1962 à Tanger. Inspiré par des études de dessin industriel dans le  bâtiment, il a commencé par tracer des formes géométriques. Et puis, comme si cela coulait de source, il s’est mis à peindre. Depuis les années 1970, Raïs El Fenni se partage entre son atelier à la kasbah et celui installé au premier étage de sa boutique  «Volubilis», au cœur de la médina.   Concerné par l’apparence de la ville, il prend des photos des ordures qui détériorent l’espace urbain ou de la place du petit  Socco convertie en parking. D’un coup de correcteur magique, il retravaille ces clichés mêlant fantaisie, fantômes et  fantasmes. Il efface les vides et les remplit.

Jusqu’au 10 novembre à la galerie delacroix à Tanger


Cycle de cinéma

En relation avec l’exposition «Depuis la frontière» qui réunit des photos de la frontière entre le Mexique et les Etats-Unis, ce cycle de cinéma prétend donner des images et des voix de ceux qui n’appellent pas normalement l’attention des moyens de communication: ces déplacés qui ont abandonné ces lieux d’origine vers des terres étrangères où ils doivent lutter pour survivre. Le documentaire «Le train de la mémoire» recueille l’expérience de l’immigration espagnole vers le nord de l’Europe pendant les années 70, en apportant des témoignages sur leur vie dans plusieurs pays. C’est une occasion pour voir depuis l’intérieur le monde des émigrants.

Mercredi 5 novembre à l’institut Cervantès de Rabat



Chantier chorégraphique

Le Chantier chorégraphique El Jadida 2008 est un atelier d’initiation, de formation et de création de danse contemporaine mené par Sabine Massonnet et Brahim Sourny, artistes chorégraphiques de la Cie « 11.org ». Le Chantier chorégraphique fait partie intégrante de la démarche que la Cie « 11.org » a entrepris depuis 2006: contribuer au développement de la danse contemporaine au Maroc. Le Chantier chorégraphique El Jadida 2008 est un espace d’apprentissage, de recherche et de création où le corps et l’esprit sont sollicités. Les outils, transmis par les intervenants, permettent l’apprentissage des notions de base nécessaires pour aborder la danse et l’expression corporelle. En outre, ce travail stimule la connaissance de soi et favorise le développement personnel et professionnel de chacun.

Du 10 au 29 novembre
à la cité portugaise d’El Jadida

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *