Soutien à la musique et aux arts chorégraphiques : 23 projets retenus

Soutien à la musique et aux arts chorégraphiques : 23 projets retenus

Les résultats des appels à projets relatifs au programme de soutien aux secteurs de la musique et des arts chorégraphiques au titre de la première session de l’année 2018 ont été dévoilés.

Selon le ministère de la culture, sur un total de 127 projets, 23 ont été retenus en perspective de leur validation par la commission présidée par Mohamed Kheraz. En effet, ces projets se répartissent sur trois axes : la production musicale, la promotion d’œuvres musicales et les arts chorégraphiques. Ainsi parmi les bénéficiaires ayant été sélectionnés dans le cadre de la promotion musicale, on retrouve : Moulay Ahmed Alaoui (180.000 DH), Karim Al Morsi (120.000 DH), Abdelaziz Benmir (88.000 DH), Cherifa Karsite (85.000 DH), Mohamed Al Anbari (80.000 DH) et Nourrdine Azrari (100.000 DH). En ce qui concerne la promotion d’œuvres musicales, le comité a choisi deux projets. Il s’agit du projet album «Nasim Al Layl» de Abdalilah Demnati (80.000 DH) et le projet «Ahassis» de Khalid Sabrahom (60.000 DH).

Quant aux arts chorégraphiques, le comité a sélectionné quatre projets. On retrouve le projet chorégraphique «Le chômage qui a sauvé le monde» de Mohamed Ferkani (80.000 DH), «Sondouq lfraja» de Bouchaib Semak (100.000 DH), (Tandra) de Momen Oumli (140.000 DH) et «Les rencontres chorégraphiques de Casablanca» de Ahlam Morsli, présidente de l’association Col’Jam (190.000 DH). Il est à noter que la commission de sélection des projets culturels et artistiques dans le secteur de la musique se compose de Leila Mrini, Najia Al Attaoui, Chakib Al Assimi, Abdelati Amna, Rachid El Regragui, Kamal Bticha et Mustapha Zaimi.

Il est à rappeler que le programme de soutien aux projets culturels dans le secteur de la musique et des arts chorégraphiques est doté d’un budget de 15 millions de dirhams pour les deux sessions de l’année 2018. Ainsi le cahier des charges organisant l’appel à projets dans le domaine de la musique et des arts chorégraphiques avait connu en 2017 certaines modifications motivées par les remarques de la commission d’étude et de sélection des projets, permettant ainsi de mieux s’adapter aux besoins du secteur.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *