Spectacle de haute voltige

Spectacle de haute voltige

Les Marocains sont conviés à un spectacle féerique. Un spectacle capable de fédérer enfants et adultes. Une aventure colorée où des acrobates écument l’air. Un spectacle de cirque aérien! Il s’agit d’une histoire d’anges qui n’aurait pas déplu au réalisateur Wim Wenders. Ces anges n’ont pas oublié que les hommes sont des frères déchus. Ils les regardent de haut tout en enviant les plaisirs auxquels ils n’ont pas droit. Ils descendent sur terre tous les 500 ans et oublient qu’ils sont des créatures angéliques pour mieux se confondre avec leurs frères d’en bas. L’histoire ne dit pas si les anges fuient les cieux ou s’ils débarquent sur terre avec la permission des dieux. Toujours est-il que leur nature angélique leur permet d’effectuer des numéros que des hommes ne peuvent pas faire. Et pour preuve, ils effectuent des acrobaties périlleuses sur fil ou corde lisse, ainsi que des numéros de haute voltige. Le tout avec une aisance souveraine. L’habileté des anges acrobates n’a d’égale que leur ardeur à goûter aux plaisirs des Terriens. Ce plaisir est amplement partagé par les spectateurs dont les yeux seront pointés vers le haut. Les anges évoluent en effet tout au sommet de la charpente en métal d’un curieux chapiteau appelé «Angeodrôme». Cette sculpture géante en métal, constitue le point de convergence de trente artistes. Ils évoluent ensemble ou par petits groupes pour tracer dans l’air des figures, constamment renouvelées. L’idée du Circo da Madrugada appartient à un grand aventurier du nouveau cirque, Pierrot Bidon. Ce dernier est directeur artistique et metteur en scène. Il a réalisé un film sur le cirque baobab qui avait déjà enchanté le public marocain, l’année dernière. Le mélange des cultures caractérise ses créations. Circo da Madrugada est né au Brésil et il est composé d’artistes français et brésiliens. Ils sont célébrés là où ils se produisent comme les acteurs d’une nouvelle féerie aérienne. Leur tournée marocaine concernera de nombreuses villes du Royaume. Oujda, Fès, Tétouan, Rabat, Casablanca Marrakech et Agadir. Le public ne saurait demeurer insensible à l’invasion de ces anges d’autant que ces derniers ne connaissent pas l’argent. L’entrée est libre au spectacle !

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *