Suivez le guide au musée des arts du Sahara

Suivez le guide au musée des arts du Sahara

Inauguré officiellement en 2001, ce musée donne un aperçu sur les traditions et savoir-faire des populations locales, ainsi que le savoir-faire sahraoui en matière d’artisanat toujours imprégné par la tradition nomade.
C’est ainsi que ce musée offre aux visiteurs des exemples de pièces d’artisanat antiques, différents instruments utilisés jadis dans la vie quotidienne, bijouterie et habillement, ainsi que des illustrations de sculptures rupestres découvertes dans la région de Smara.
L’architecture de ce musée présente un lieu en trois salles, la première, contient des photographies sur les sites archéologiques: ensemble de tombes, sites de rites et gravures rupestres, remontant à la période néolithique de la préhistoire, ainsi qu’une reconstitution de l’école coranique avec tous ses éléments; natte, tablette en bois, encre et place réservée au maître enseignant. Cette salle offre au visiteur l’occasion de voir des accessoires du dromadaire qui représente un élément important de la culture du Sahara marocain vu son utilité et son adaptation à l’environnement local connu par sa sécheresse, cette salle expose également un ensemble de selles, ainsi qu’une collection qui représente l’artisanat local, un ensemble de bijoux, de costumes féminins et des instruments de musique. Dans la deuxième salle sont exposés des objets en cuir qui montrent la diversité et la richesse de cette production dans cette région, ainsi que d’autres produits qui montrent le talent de l’artisan local comme sac, portefeuille, oreiller, et donne une idée sur l’artisanat local conçu à partir d’un travail sur le cuir et le crin de chèvre et des dromadaires, et sur la transformation de l’argent, des émaux de couleur et de l’argile en produits utilitaires ou en objets d’art , elle est marquée par le tannage des peaux de dromadaires, de chèvres, de moutons, d’antilopes ou de gazelles pour la confection de sacs, de tabatières, de coussins, de gourdes et d’étuis.
La troisième salle contient une tente sahraouie, avec tous ces éléments qui reflètent le statut social de son propriétaire et de son rang économique, elle se présente sous forme de bandes de tissus, dont le nombre varie de sept à dix, ces bandes sont cousues à l’aide d’une grande aiguille et d’un fil.
Les objets exposés dans ce musée reflètent le mode de vie local, ainsi que les activités exercées par les femmes artisanse, et qui portent pour la majorité sur le tissage et dressage de tentes sahraouies, le travail du cuir, la confection de coussins, de sacs en peau de gazelle, de chèvre, d’antilope ou de dromadaire. Quant aux hommes ils confectionnent des bijoux, instruments de musique, plateaux et théière en utilisant de l’argent.
«Les objets exposés dans ce musée nous renseignent sur le mode de vie de nos ancêtres, ainsi que sur le patrimoine hassani», confie à ALM, Salem Ali, un spécialiste de la culture hassanie.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *