Sur Al Aoula en Ramadan prochain : Découvrez Bachir Ouakine dans un nouveau tic physique !

Sur Al Aoula en Ramadan prochain : Découvrez Bachir Ouakine dans un nouveau tic physique !

Selon l’artiste, les opportunités en réalisation sont faibles au Maroc. Néanmoins, il n’écarte pas l’éventualité d’une expérience dans cette discipline pour les fins d’un court-métrage «en guise d’expérimentation».

En Ramadan prochain, les téléspectateurs découvriront l’artiste marocain Bachir Ouakine dans un « tic physique» différent le temps d’un nouveau sitcom prévu sur la chaîne Al Aoula. Un geste qu’il fait pour les fins de son rôle dans cette œuvre télévisée réalisée par Hicham Lasri sur un scénario d’Abdelali Lamhar. Dans cette comédie de situation, l’acteur, qui se produit aux côtés d’artistes de renom ainsi que de comédiens issus de la nouvelle génération, se glisse dans la peau d’un père de famille . C’est d’ailleurs pour la première fois qu’il interprète ce rôle dans un sitcom comme il le précise. «Je sens avoir pris de l’âge», indique-t-il sur une note d’humour.

Dans l’intrigue, l’acteur est, selon ses dires, «avare, dur avec lui-même et son fils qui crée des situations comiques dont le père de famille, également marié, fait l’objet dans un quartier populaire».

A propos de ce personnage, l’artiste détaille que celui-ci n’a rien à voir avec ceux  précédemment joués. «C’est un rôle composé. Pour l’interpréter, j’ai opté pour une performance et un nouvel aspect vestimentaire sans tomber dans un personnage ordinaire ou monotone», enchaîne-t-il pour expliciter le tic choisi. Un geste qui peut être classé, selon ses dires, dans le «néo-réalisme» issu de l’Italie puisque l’artiste y est installé. «Je me suis inspiré de stars italiennes et de leur performance en puisant dans le tréfonds du personnage», poursuit Bachir Ouakine.

Selon l’artiste, le tic qu’il interprète dans l’œuvre dont le titre est susceptible de changer, sera une «surprise» pour le public. «C’est difficile de vivre avec pendant trente épisodes», ajoute-t-il. 

Par l’occasion, l’acteur ne manque pas de s’exprimer sur la démarche du réalisateur du sitcom dont il se félicite. «C’est la caméra qui part à la recherche de la position du personnage», estime-t-il.

A propos de ses participations cinématographiques, l’artiste indique avoir pris part, aux côtés d’artistes de renom, à un nouveau film réalisé par Brahim Chkiri. «La comédie, dans cette production tournée entre Dakhla et Marrakech, dépasse celle de «Road to Kabul»», déclare l’acteur. Cependant, l’artiste dit ne pas pouvoir dévoiler assez de détails à ce propos.

Interrogé sur une éventuelle expérience en réalisation, Bachir Ouakine, qui y dispose déjà d’un diplôme, indique être «toujours acteur». Les opportunités en réalisation étant, à ses yeux, «faibles au Maroc». Néanmoins, il n’écarte pas l’éventualité d’une expérience dans cette discipline pour les fins d’un court-métrage «en guise d’expérimentation». Et ce n’est pas tout ! L’artiste annonce être en «premières touches» avec une production pour l’animation d’émissions. Celles-ci peuvent être à caractère comique ou artistique. Son objectif étant d’être «polyvalent» et de permettre au public de le découvrir dans différentes facettes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *