Synopsis du film

Naji (Mohamed Zouhir), un jeune professeur de littérature française, entre un jour dans une librairie de livres anciens. Le libraire lui remet un paquet de livres où il découvre le manuscrit d’un poète anonyme. Le jeune professeur est immédiatement saisi par la teneur des vers du poète. Il décide aussitôt de chercher l’identité du poète inconnu. Il sera soutenu dans sa quête par son étudiante, la bien nommée Nejma (Samia Akarriou). De fil en aiguille, Naji reconstitue peu à peu le puzzle et arrive à mettre un nom sur le poète inconnu. Cette réussite n’aurait pu être possible sans l’aide de plusieurs adjuvants : le libraire (Tayeb Saddiki), l’oncle de Nejma (Ahmed El Omari), un charbonnier (Mosatafa Salamat) et un Français (Beppé Clerici) qui était lié d’amitié avec le poète inconnu. Naji découvre aussi la maison du poète qui menaçait de tomber en ruine. Il décide de la restaurer pour en faire une espèce de maison d’écrivain, un lieu vivant dédié à la mémoire du poète. Un bahut trouvé dans les lieux lui révèle un ensemble d’inédits. Cette richesse, presque le but de sa quête, sera sauvée de l’oubli. Le père de Nejma (Omar Sayed), en homme d’affaires roué et corrompu, flaire la bonne affaire. Il demande au président de la commune urbaine, qui est à sa solde, de récupérer la maison, mais une fois seulement que Naji en aurait terminé tous les travaux de restauration. Meurtri par cette magouille, Naji remet la cléf de la maison sans coup férir. Le père de Nejma transforme la maison du poète inconnu en restaurant du poète inconnu. Il sera consolé par ses amis qui le convaincront du fait que sa quête ne fut pas vaine. Elle lui a révélé l’identité du poète de même que d’autres manuscrits et lui a donné l’amour d’une femme, Nejma.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *