Tafraout : Et de dix pour le festival «Tifawin»

Tafraout : Et de dix pour le festival «Tifawin»

La dixième édition du festival «Tifawin» de Tafraout se tient du 6 au 9 août. Cette initiative de l’association organisatrice est ainsi devenue au fil du temps une des activités culturelles les plus attendues dans la ville et la région. Comme à l’accoutumée, ce festival ouvre le bal par la compétition nationale des olympiades de Tifinagh au complexe «Khair Eddine».  La première journée sera animée par l’organisation de deux conférences-débats sur les horizons de la généralisation de l’enseignement de la langue amazighe et le rôle et les efforts de feu Mohamed Mokhtar Soussi dans ses publications. La deuxième journée connaîtra l’ouverture de l’exposition des produits locaux qui se tiendra tout au long de la période du festival.

Au programme de cette édition «Megadlis» verra la participation de plusieurs troupes d’Ahwach. Y prendrons part des artistes régionaux tels que le groupe Toudert, Imghran, Oudaden et le chanteur Said Mousskir. « Cette édition se focalisera sur la rencontre entre les artistes régionaux avec leurs diversités culturelles. La soirée du samedi connaîtra la programmation de l’artiste Fatima Tabaamrant, la troupe «Imdoukal», et l’artiste Saïda Charaf.

Nous avons également prévu deux hommages à deux artistes qui ont contribué à l’enrichissement du répertoire amazigh. Il s’agit en l’occurrence du défunt Ammouri M’barek et l’artiste Lehcen Oussalem», expliquent les organisateurs. Un programme de projection de films est également à l’ordre du jour pour les festivaliers de Tafraout. Les films produits par l’association organisatrice du festival international du film amazigh «Issni O Ourgh» viendront de ce fait enrichir la programmation de cette édition. Les projections se feront dans la place «Anmougar» à Tafraout.

Au-delà du volet artistique, ce festival programme au cours de chaque édition un mariage collectif pour les jeunes de la ville et villages de Tafraout. L’objectif étant d’aider des jeunes dans le financement de la fête et  des préparatifs. L’un des volets de cette programmation est centré sur l’encouragement des journalistes de la région. Le festival Tifawin organise ainsi au cours de chaque édition le prix «Ouchagour»  de la presse.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *