PROMO ALM
PROMO ALM

Tanger change de peau grâce aux grands projets

Tanger change de peau grâce aux grands projets

Tanger s’est complètement transformée sous l’influence de gros projets. De multiples chantiers lancés, ces derniers temps, ont fait d’elle un pôle de développement dans la région du Nord. Les travaux d’aménagement et d’embellissement qu’a connus Tanger ont permis l’amélioration de son paysage urbain. Ces projets s’inscrivent dans le cadre d’un ambitieux programme de mise à niveau de la ville. D’un coût global de 705 millions de dirhams, ce programme est le résultat d’une convention de partenariat entre la Commune urbaine de Tanger, la Direction générale des collectivités locales (DGCL), le Conseil régional de Tanger-Tétouan, ainsi que l’Agence pour la promotion et le développement économique et social des préfectures et provinces du Nord (APDN). «C’est un investissement qui s’étend sur la période 2006-2009. La grande partie du budget (56%) est destinée à l’aménagement des voiries pour le décongestionnement de la circulation routière», indique le chef de division des travaux communaux et l’environnement à la commune urbaine de Tanger, Ahmed Ben Moukhtar.
Les visiteurs sont éblouis par l’embellissement qui gagne les grandes artères de la ville de Tanger. Les travaux, qui rentrent dans le cadre de la mise à niveau de la ville, ont été achevés dans plusieurs sites stratégiques, dont la place historique du 9 Avril et la place des Nations unies.  En plus de l’aménagement et la rénovation des espaces verts, la mise en place des fontaines et l’aménagement des voiries, «ce projet de mise à niveau de la ville comporte aussi la mise en place de deux grands projets de culture et de loisirs notamment la grande salle omnisport couverte de 400 places et le réaménagement du marché de gros en complexe culturel. Le lancement des chantiers pour la réalisation de ces deux projets est prévu dans deux mois», précise M.Moukhtar, faisant remarquer que la ville de Tanger a profité d’un précédent programme de mise à niveau lancé en 2005 dont le coût global a été de l’ordre de 223 millions DH. «Une enveloppe de 50 millions dhs a été attribuée à l’aménagement et l’embellissement de la corniche».
Outre ces travaux d’aménagement et d’embellissement, Tanger connaît, ces dernières années, de grands projets immobiliers et touristiques. La réalisation du grand projet Tanger Med a suscité un grand dynamisme dans la région. Et selon l’Association des promoteurs immobiliers de Tanger, 23 000 autorisation ont été accordées en 2006, soit le triple du nombre enregistré une année auparavant. 
Ainsi, la même année a vu le lancement du grand projet Ibn Battouta du groupe Addoha avec la réalisation de 9.000 logements économiques. Il s’agit aussi du grand projet du complexe touristique et immobilier Tanger City Center qui a obtenu le 26 octobre 2007 son permis de construire. Les deux groupes immobiliers espagnols Fadesa et Anjoca sont désignés comme propriétaires de ce projet. «Nous sommes devenus propriétaires du terrain grâce à la signature en fin d’année 2007 du contrat d’achat avec notre groupe et la société nationale d’aménagement de la baie de Tanger (SNABT). Nous sommes actuellement en train de se préparer pour le lancement au cours de ce premier trimestre 2008 des travaux de la réalisation et de la commercialisation du projet», explique le directeur général de la société Tanger City Center, José Luis Nuñez. Et de préciser que «La réalisation des travaux s’étale sur un intervalle de trois ans et notre objectif est l’achèvement de totalité du projet avant l’été 2011».
Le projet Tanger City Center se distingue par sa situation stratégique au cœur de la baie de Tanger à proximité de la nouvelle gare ferroviaire de Tanger. D’un coût global de plus de 900 millions DHS, ce projet comporte cinq zones s’étendant sur une superficie de 3,4 hectares. La zone hôtelière se présente sous forme de deux hôtels 5* et 4* et dont capacité respective est de 560 et 440 lits. La zone résidentielle est composée de 900 appartements haut standing. Ce projet se distingue par la zone dite Business Center qui est constituée d’un grand immeuble de six étages composés de bureaux. Le projet comprend également une zone commerciale et de loisirs et une zone parking avec environ 2000 places de stationnement. Le déclenchement de ce dynamisme a été amorcé en 2003 avec l’aménagement de la zone d’intérêt touristique Ghandouri. «Ce dynamisme entre en fait dans le cadre de la politique poursuivie par le Maroc en matière de tourisme. Il s’agit en plus du plan Azur de l’aménagement des zones touristiques de nouvelles générations. Le projet de l’aménagement des zones d’intérêt touristique  l’AZIT Ghandouri est un modèle type», selon le délégué régional du tourime, Rachid Ihdem.La ville de Tanger connaîtra ensuite la programmation de grands projets à la suite des conventions signées par le gouvernement et des grands investisseurs  tels les projets de Marina d’or, Houara, Royal Resort Cap Malabata et Tinja. Il faut ajouter à cette liste de projets, le futur projet de la reconversion du port de Tanger vers la croisière et la plaisance. Les autorités visent ainsi l’amélioration du positionnement de Tanger parmi les premières destinations touristiques. D’après M. Ihdem : «Tous ces investissements vont contribuer à l’augmentation de la capacité d’hébergement et par conséquent la promotion touristique de la ville. Tanger verra cette capacité de 6200 lits passer à  plus 29000 lits».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *