Tanger : Hommage au caricaturiste Abdeslam Mrini

Tanger : Hommage au caricaturiste Abdeslam Mrini

Cette initiative vient récompenser l’ensemble des œuvres de l’artiste tangérois

Artiste engagé, Abdeslam Mrini a toujours répondu présent pour participer à des initiatives à caractère social, et ce à travers son animation des ateliers au profit des enfants et jeunes.

Ayant continué pendant une trentaine d’années à impressionner grâce à ses caricatures aussi bien au niveau national qu’arabe, l’artiste tangérois Abdeslam Mrini sera honoré, samedi 16 décembre, à Tanger. Initié par la Fondation Mohamed Choukri, cet hommage vient récompenser l’ensemble de ses œuvres parues dans treize journaux régionaux, nationaux et arabes ou présentés lors d’une série d’expositions organisées à travers le Maroc.

Très apprécié comme artiste caricaturiste et humaniste, Abdeslam Mrini est très heureux de recevoir pour la quatrième fois une telle distinction de son vivant. «C’est un bon geste de la part de la Fondation Mohamed Choukri que je salue et remercie infiniment. Cette distinction me permettra de revivre une belle ambiance entre amis et collègues qui me manquent beaucoup. Surtout après une longue maladie qui m’a cloîtré à la maison loin des gens que je continue d’aimer», affirme-t-il. 

Abdeslam Mrini se dit avoir actuellement besoin d’une période de convalescence, mais il reste toujours amoureux de l’art de la caricature. «Je suis sans cesse à la recherche d’inspiration et des idées pour mes caricatures. Et bien que je sois encore en chaise roulante, je sens reprendre mon dynamisme et mon enthousiasme d’artiste. Je viens de créer un compte facebook auquel j’ai donné le nom de Mrini Caricaturiste. J’aime y poster mes caricatures pour les partager avec le public», souligne-t-il.

Ayant découvert son penchant pour la caricature depuis son enfance, Abdeslam Mrini a été encouragé d’abord par sa famille et ensuite par ses enseignants et son entourage à développer sa vocation pour cet art. Il a été fier de recevoir, dans les années 80, des prix de grands journaux, dont Achark-Al-Awssat qui l’a intégré correspondant caricaturiste. Abdeslam Mrini a réussi ainsi à gagner ses galons et intégrer la cour des grands caricaturistes tels que l’artiste et journaliste marocain Larbi Sebbane.

Il n’a jamais arrêté, même pendant sa maladie, d’enrichir par ses œuvres l’art de la caricature. Et comme artiste engagé, il a toujours répondu présent pour participer à des initiatives à caractère social, et ce à travers son animation des ateliers au profit des enfants et jeunes. Il est l’un des fondateurs de la célèbre Rencontre nationale de l’art de la caricature, dont les activités se déroulent annuellement à Chefchaouen. En plus de sa collaboration dans des journaux au Maroc et d’autres pays arabes, Abdeslam Mrini a présenté ses œuvres lors de grands événements culturels et artistiques ou à des expositions individuelles à Tanger et d’autres villes à travers le Maroc.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *