Tanger la ville-œuvre

Tanger la ville-œuvre

La perle du Nord se prépare à accueillir un grand événement culturel, dont la thématique centrale est basée sur un engagement artistique contextuel. C’est à l’occasion du Parcours artistique Tanger 2014, dont les travaux se tiendront le 21 septembre sous le slogan «Etre ici». Près de 30 artistes de la scène artistique marocaine, dont peintres, photographes, sculpteurs, plasticiens, musiciens, écrivains, comédiens, poètes et stylistes seront, selon les organisateurs, invités lors de cette journée à s’emparer des lieux, territoires éphémères et riches de sens, afin de donner à voir leur processus.

Parmi lesquels figurent l’écrivain et poète marrakchi Abdelghani Fennane, le chanteur et compositeur casablancais Malek, l’artiste-peintre et sculpteur tétouanais Abdelkrim Ouazzani, la comédienne casablancaise Amal Ayouch, la chanteuse kasrie Ihsan R’miki, le poète rbati Rachid Khaless, l’écrivain et dramaturge tangérois Zoubeir Benbouchta, l’artiste-peintre maroco-belge Amina Rezki et la sculpteur tangéroise Itaf Benjelloun. Ce qui permettra de faire de cet événement un parcours inédit permettant de découvrir des sites mythiques de la ville, notamment la Maison Jnan Kaptan, le Palais Akaaboune, la prison du Méchouar, la Synagogue, la Villa Mimi Carpe et le consulat de France. «Six lieux emblématiques du patrimoine architectural tangérois ouvrent exceptionnellement leurs portes le temps d’une journée, le temps d’une rencontre entre un artiste et le public», indique un communiqué émis par l’association «Ssilate», initiatrice de cet événement.  

Ce rendez-vous constitue, poursuivent les organisateurs, une invitation à la création, dans l’immédiateté du moment et la magie d’un lieu et un espace d’expression résolument ancré dans la réalité. «Les artistes investissent les lieux, pour s’exprimer tout au long de la journée suivant leur discipline, leur perception et interprétation faisant de chaque lieu une scène artistique vivante : performances picturales, tableaux mouvants, vidéos et installations photos interactives, installations plastiques, lectures, chants, musique, … offrant au public leur propre lecture artistique des lieux du parcours», selon l’association «Ssilate».  

Issue dans sa majorité des milieux créatifs, cette association vise, à travers l’organisation de ce genre d’événement, «à créer des ponts, favoriser les rencontres et les échanges entre les publics et le monde culturel, artistique, créatif, patrimonial, social et environnemental du Maroc», tient à préciser l’équipe chargée de l’organisation du Parcours artistique Tanger 2014.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *