Tanger : Le conseil régional au chevet du Gran Teatro Cervantès et de la Plaza de Toros

Tanger : Le conseil régional au chevet du Gran Teatro Cervantès et de la Plaza de Toros

Près de 13 millions de dirhams seront débloqués pour financer la restauration de ces hauts lieux de la mémoire tangéroise

Le conseil régional de Tanger-Tétouan-Al Hoceima veut renforcer son engagement en faveur de la protection et la valorisation du patrimoine historique et architectural de la ville du détroit. A cet effet, il vient de faire part de sa décision de débloquer près de 13 millions de dirhams pour financer l’opération de restauration du grand théâtre Cervantès et de la Plaza de Toros, considérés tous les deux comme des hauts lieux de la mémoire tangéroise.

Cette décision a été examinée et approuvée lors de sa dernière session ordinaire présidée par le président de la région, Ilyas El Omari. Le conseil régional s’engage à attribuer quelque 5 millions de dirhams pour la restauration du Gran Teatro Cervantès, dont l’état de ses locaux est, depuis plus d’une cinquantaine d’années, en dégradation constante. Cette initiative vient après plusieurs tentatives des deux côtés marocain et espagnol pour sauver ce bijou historique et architectural, qui remonte à plus d’une centaine d’années. D’ailleurs, le Conseil des ministres espagnol avait approuvé, il y a cinq mois, la donation de cet établissement au Maroc. Propriété de l’État espagnol depuis 1928, le grand théâtre Cervantès continue de mobiliser des responsables et des intellectuels tangérois et espagnols au sein d’une association (portant le nom du Gran Teatro) pour appeler à la restauration et la rénovation de ce site.

Ils veulent rendre à ce site- qui fut construit en 1911 pour être inauguré en 1913 en grande pompe, à la même date que celui des Champs-Elysées en France- son rayonnement d’antan. Considéré à l’époque comme l’un des plus grands théâtres d’Afrique du Nord (grâce à ses 1.400 places), le Gran Teatro a vu jouer sur ses planches de grands spectacles lors de son inauguration, et des décennies durant, de grandes personnalités de théâtre et du monde du spectacle, tels que Federico Garcia Lorca et Larbi Yacoubi.

Concernant les anciennes arènes de Tanger, le conseil régional s’engage à consacrer 8 millions de dirhams pour la restauration de cet établissement historique, communément connu par Plaza de Toro. Situé sur une superficie de 17.000 m2, ce site a fait l’objet, à l’instar du Gran Teatro Cervantès, de plusieurs tentatives de restauration qui n’avaient pas abouti. Construite à la fin des années 40 par les Espagnols, avant d’être inaugurée en grande pompe le 27 août 1950, la Plaza de Toros, propriété de la commune de Tanger, a réussi en 2016 à intégrer la liste des sites inscrits comme monuments historiques. Ses gradins (4.400 m2) et son aire de jeu (2.000 m2) témoignent de l’histoire grandiose de cet établissement, qui a vu jouer les plus célèbres toreros de leur époque, tels que Manuel Benítez Pérez, surnommé El Cordobés et connu comme le plus grand matador dans l’histoire de la corrida.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *