Tanger : Les femmes créatrices à l’honneur

Tanger : Les femmes créatrices à l’honneur

Chacune des artistes-peintres participant à cette exposition, qui se poursuit jusqu’au 21 mars au musée de la Casbah à Tanger, se distingue par son propre style. Il s’agit notamment d’Amina Daghmoumi, Amina Rmiki, Asma Bouazza, Hafida Aouchar, Fetouma Belfkih, Noura Sabbar, Rachida Madani et Samira Ziane. «Notre but à travers l’organisation de cette exposition est de fêter des femmes créatrices actuelles ayant marqué la vie culturelle et artistique et continuent à le faire», indique le président du Forum, Khalil Damoun. Le vernissage de cette exposition a permis aux huit femmes artistes-peintres de parler et partager leur expérience avec l’assistance. Ayant en commun leur amour pour l’art plastique, elles se disent essayer de toucher des thèmes variés pour se rapprocher beaucoup plus de la réalité. Parmi ces huit artistes-peintres figure Rachida Madani, plus connue comme poète et romancière, qui cherche à exprimer, cette fois-ci, à travers ses peintures, ses idées et ses émotions. «Je suis en train d’essayer de faire de la poésie picturale et donc de jeter un regard nouveau sur mes écrits. J’espère réussir à exprimer par la couleur ce que je tente de dire par les mots et combiner tout cela sur la toile», dit-elle. Cette exposition a également constitué une occasion pour Fatouma Belfkih pour présenter ses toiles, dont le thème de prédilection est «La nature morte». Ayant découvert très tôt son amour pour l’art plastique, cet artiste-peintre autodidacte se sert de la couleur associée aux tons et aux notions appropriées pour exprimer tant la forme que les diverses qualités du sujet (brillance, texture, matière, lumière, etc.). Les visiteurs de cette exposition peuvent y admirer l’œuvre de Hafida Aouchar, qui démontre la richesse et la splendeur du patrimoine architectural marocain. Et parmi les vingt-quatre toiles présentées lors de cet événement, figurent celles d’Amina Daghmoumi. Celle-ci y invoque une sorte d’écriture plastique qui n’est que l’interprétation non préméditée d’un concept figuratif qui prend forme dans l’espace de la toile en combinant avec des intentions purement plastiques la matière, la texture et la couleur. Le public est convié grâce à cette exposition à découvrir les toiles d’Asma Bouazza, qui fait preuve encore une fois de son talent exceptionnel de coloriste. Il sera aussi fasciné en découvrant les tableaux d’Amina Rmiki, imprégnés de la nature et des traditions du Maroc. Les visiteurs y seront aussi fascinés par l’œuvre de Samira Ziane qui s’appuie, dans la quête de l’insolite et de l’original, sur une approche manipulatoire et expérimentale des supports ordinaires tels que le bois. Enfin, l’artiste Noura Sabbar essaie d’investir grâce à ses toiles, présentées lors de cette exposition, son inspiration et son imagination dans la culture du signe et du symbole traditionnels.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *