Tanger s’ouvre aux chants et à la culture

La ville du détroit abritera la première édition du Festival international de la musique et des arts du 23 juillet au 15 août prochain. Placée sous le thème «Création et communication », cette manifestation verra la participation de plusieurs poètes, artistes et musiciens marocains et étrangers.
Pour présenter cet événement et sa programmation, une conférence de presse a été organisée lundi dernier à Tanger. Dans ce contexte, Mohammed Saïd Figo, directeur du festival a déclaré que cette initiative se veut une contribution à la réhabilitation de l’image de marque de Tanger. En effet, il s’agirait de réhabiliter cette ville qui a longtemps souffert de négligence et de marginalisation de la part des responsables. Tanger est une ville qui possède un passé séculaire, riche de son histoire et de sa culture. Cette ville fut pendant longtemps l’espace de prédilection et d’inspiration pour les artistes et les intellectuels de tous les horizons. En effet, qui de nous ne se rappelle pas du passage de l’écrivain américain Paul Bowles et des écrivains de la Beat génération à Tanger ? Toutes ces rencontres et ces passages d’écrivains d’autres continents ont contribué au rayonnement culturel, artistique et touristique de la cité.
Conscients du poids culturel et touristique de Tanger, les organisateurs n’ont pas hésité à lui accorder davantage d’intérêts en organisant un festival de la musique et des arts. Organisée par la société Nord Loisir sous l’égide de l’association Oubour pour la culture et les arts, cette première édition sera marquée par la participation de plusieurs stars de la chanson arabe et marocaine. Parmi ces artistes figurent Hani Chaker, le Syrien Majd Al Kacem, le comédien égyptien Fayçal Khourchid, en plus des marocains Abdelhadi Belkhayat et Amina Abdelkébir. Les festivaliers auront également l’occasion d’assister à un large éventail de concerts animés par d’illustres troupes musicales.
Des groupes tels que Nass El Ghiwane, Lamchaheb, Jil Jilala, Tagadda et Rif gnaoua. Les organisateurs annoncent également la présentation d’autres spectacles offerts par des troupes folkloriques, dont Ahidous, Zaouia, Mangouchi, Ahwach Imintanoute et Aissaoua.
Outre une riche palette de partitions animées par le groupe Tachinouite et la troupe de Cheikh Ahmed Guerfti, la rencontre prévoit des concerts avec les artistes Haj Ahmed Bajadoub et Ihsane Rmiki. Ce festival prévoit également une soirée d’ouverture ponctuée par la prestation de la troupe indonésienne Bunbung de danse populaire et de l’orchestre andalous de Tétouan, sous la présidence de Abdessalam Hamri.
Cet événement prévoit également des récitals de poésie qui seront présentés par une pléiade d’artistes de différentes sensibilités. Il s’agit, entre autres, de Wafaa Amrani, Mehdi Akhrif, Ahmed Raissouni, Hassan Ouazzani et Saïd Koubrite. Outre cela, les organisateurs prévoient également une soirée artistique consacrée aux poèmes du Zajal. Ces poèmes seront présentés par Ahmed Tayeb Laâlaj, Ahmed Lamsiyah, Mourad Kadiri, Abdellatif Benyahya et Driss Mesnaoui.
Parallèlement aux concerts de musique, les festivaliers auront rendez vous également avec des pièces de théâtre telles que «Maându saâd» du théâtre des Arts et de «Hada anta» de la troupe du théâtre national.
De plus, en collaboration avec l’association « Al kantara », une cérémonie de signature du livre « Marocains en Espagne » est également prévue en parallèle avec les travaux de deux tables rondes portant sur « Clés pour la paix et la sécurité dans la Méditerranée occidentale » et « L’identité collective et culturelle méditerranéenne ».
Des hommages aux hommes de la culture et des arts seront également rendus durant cette première édition. Ainsi, ce festival rendra hommage au comédien marocain Mohamed Hassan al Joundi, l’actrice égyptienne Ilham Chahine, la journaliste de Radio-Tanger, Amina Soussi et le poète et écrivain libyen, Ali Kilani.
La première édition du Festival international de la musique et des arts pourra contribuer à réhabiliter la ville de Tanger et à lui donner la part d’importance qu’elle mérite.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *