Tanger : Une exposition retrace l’histoire du théâtre Cervantès pour son centenaire

Tanger : Une exposition retrace l’histoire du théâtre Cervantès pour son centenaire

La galerie de l’Institut Cervantès de Tanger accueille, depuis cette fin de semaine et jusqu’au 12 janvier prochain, une exposition retraçant l’histoire du théâtre Cervantès, à l’occasion de son centenaire.

L’exposition, formée par des photographies récentes de l’intérieur de ce théâtre, qui se trouve dans un grave état de délabrement depuis des décennies, œuvres du photographe Daniel Aron, ainsi que plusieurs documents attestant de l’histoire de cette institution, réunies par le chercheur espagnol Bernabé Lopez Garcia, commissaire de cette exposition.

Intervenant lors du vernissage de cette exposition, M. Lopez Garcia, a indiqué que cet événement jette la lumière sur les différentes étapes traversées par ce théâtre depuis sa création à l’initiative de Manuel Pe?a et son épouse, Esperanza Orellana jusqu’à sa fermeture progressive depuis les années 70, la dernière activité qu’il a accueillie étant l’exposition photographique +Tanger en blanc et noir+ en 1993.

Ce théâtre raconte l’histoire de l’immigration espagnole à Tanger au début du 20ème siècle, de même qu’il témoigne du rapprochement culturel et de l’histoire commune entre le Maroc et l’Espagne, a-t-il souligné, appelant à la réhabilitation de ce haut lieu de mémoire par le biais d’un vrai projet culturel, qui ne se limite pas à la restauration de la bâtisse mais porte également sur la gestion future de cette institution.

Le consul général d’Espagne à Tanger, Arturo Reig Tapia, a lui aussi appelé de ses vœux à une renaissance de cet important monument historique appartenant à l’Etat espagnol et qui figurait parmi les sites culturels phares de la ville du Détroit.

« Tel un phénix, le théâtre Cervantès peut renaitre de ses cendres à condition de la conjugaison des efforts des différents intervenants et d’un soutien public et privé », a-t-il ajouté.

Pour sa part, le maire de Tanger, Fouad El Omari, a souligné que la célébration du centenaire du théâtre Cervantès constitue une occasion pour relancer la réflexion sur les moyens de redonner vie à ce lieu de culture et de mémoire et restaurer sa place dans la scène culturelle et artistique locale et nationale.

Il a, à cet égard, noté que le projet « Tanger Métropole », lancé récemment pour la mise à niveau de la ville du Détroit, a consacré des ressources importantes pour la réhabilitation de monuments historiques, affirmant que le financement ne constituera pas dorénavant un obstacle à la mise à niveau de cette infrastructure culturelle.

Dans ce sens, M. El Omari a appelé la partie espagnole à réfléchir aux côtés des intervenants marocains sur un projet de réhabilitation de ce théâtre répondant aux aspirations des habitants de la ville.

îuvre de l’architecte espagnol Diego Giménez inaugurée fin 1913, le Gran Teatro de Cervantès fut le plus grand, le plus célèbre et le plus prestigieux lieu de l’art scénique en Afrique du Nord, accueillant dans son enceinte de célèbres troupes de théâtres et artistes européens et du monde arabe.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *