Tanjazz 2011 : L’artiste Roy Hargrove fait chauffer l’ambiance

Tanjazz 2011 : L’artiste Roy Hargrove fait chauffer
l’ambiance

Les amoureux du jazz étaient, vendredi dernier, au rendez-vous à Tanger avec le trompettiste Roy Hargrove dans le cadre du 12ème Festival de Tanjazz, qui s’est clôturé le 25 septembre. Considéré comme l’un des plus importants musiciens de la nouvelle génération, cet artiste américain, qui se produisait pour la première fois dans la ville du détroit, accompagné d’autres membres de son groupe, a réussi à faire vibrer le public venu nombreux assister à son concert. Le trompettiste Roy Hargrove a interprété, à cette occasion, les plus beaux morceaux de son répertoire, en mélangeant jazz, funk, hip-hop, soul et gospel. Il s’agit «d’une musique pleine d’humanité que j’essaie de faire entendre au grand public. Je me sens ainsi ravi de venir pour la première fois au Maroc et de me produire dans ce beau pays où je suis très bien accueilli», déclare à ALM Roy Hargrove. Né le 16 octobre 1969 à Waco au Texas, cet artiste montre très jeune sa passion pour le jazz. Et c’est le grand jazzman américain Wynton Marsalis qui découvre ses talents de trompettiste. Il l’aide à faire sa première tournée en Europe et au Japon. Le jeune Roy décide en 1988 d’intégrer le Berklee collège de musique de Boston, avant de rejoindre la New school de New York. Il réussit à enregistrer son premier album avec le saxophoniste Bobby Watson, puis son deuxième avec le groupe Superblue. L’artiste américain sort en solo un cinquième baptisé «Diamond in the rough». Il signe ensuite son contrat avec Verve pour réaliser le célèbre disque «With the tenors of our time» avec de grands artistes dont Joe Henderson, Stanley Turrentine, Johnny Griffin, Joshua Redman et Branford Marsalis. En plus de Roy Hargrove, le Festival de Tanjazz 2011 s’est distingué par le concert d’ouverture, animé par les cinq instrumentistes du groupe français «Les pommes de ma douche», notamment Pierre Delaveau, Dominique Rouquier, Laurent Zeller, David Rivière et Laurent Delaveau. Considéré comme le meilleur groupe féminin de jazz d’Europe, le trio germano-kazakho-brésilien de Witchkraft, composé de Yelena Jurayeva (Kazakhstan), Lindy Huppertsberg (Allemagne) et Angela Frontera (Brésil), a pris part à la soirée inaugurale de cette douzième édition. Le public tangérois et les visiteurs de la ville ont été, tout au long du week-end, au rendez-vous avec les grands noms du jazz tels que Sarah Lenka, Roberta Gambarini, Fouad Hani ainsi que les sept musiciens du groupe portugais Terrakota. Egalement au programme de cette douzième édition, un spectacle pour enfants «Muzicaloustiks», animé par le chanteur et guitariste Roger Cactus et deux autres musiciens de son groupe.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *