«Taqiya-Nor» de Younes Rahmoun au Jameel Art Center de Dubai

«Taqiya-Nor» de Younes Rahmoun  au Jameel Art Center de Dubai

C’est une inspiration de la spiritualité et de l’artisanat de Tétouan

Younes Rahmoun est l’un des artistes contemporains les plus marqués de sa génération. La lumière, les matériaux, la forme ou la question de répétition des motifs font la force de ses créations. Installations, œuvres in situ, dessins, vidéos, animations, photographies et performances lui permettent d’inciter à des moments de méditation. Dans ce sens, il dévoile jusqu’au 14 septembre 2019 son projet installation «Taqiya-Nor» au Jameel Art Center de Dubai, musée d’art contemporain. C’est une œuvre qui a été présentée à la Biennale de Venise en 2017 et au Victoria Albert Musuem de Londres en 2018. Elle donne à voir plusieurs bonnets ou chapeaux de laine allumés de l’intérieur et soigneusement disposés en grappes. Les chapeaux sont simples, tricotés à la main et fabriqués à partir de laine recyclée. Il faut dire que l’artiste s’est inspiré aussi bien de la spiritualité que de l’artisanat de Tétouan, sa ville natale. «La pratique artistique de Younès Rahmoun est à la fois polymorphe et minimaliste. Ses œuvres sont inséparables de ses croyances religieuses et spirituelles. Chaque matière, nombre, orientation, couleur a une signification profonde, souvent liée à l’Islam et au soufisme en particulier», peut-on lire dans une note d’information. Fasciné par la pensée et la pratique du soufisme, cet artiste pluridisciplinaire adopte la répétition, l’incantation, l’insistance, la concentration, la finition et la définition. D’ailleurs, son travail «Tasbih» (chapelet), réalisé en 2001, marque le début d’une démarche à caractère consciemment spirituel.

La variation sur les formes (Nakhla), les constructions (meules dans le Rif) et les objets (encadrements en verre et objets en papier) ont permis à l’artiste de développer un sens aigu des matières sculpturales et des objets dessinés. Depuis son jeune âge, Younes Rahmoun dessinait et créait de petites sculptures et installations, testait et expérimentait des matières récupérées de la rue. Après avoir obtenu un baccalauréat en arts plastiques à Tanger, il a intégré l’Ecole des beaux-arts de Tétouan. Les voyages, la lecture, les rencontres l’ont amené à découvrir de nouveaux territoires. Younes Rahmoun compte plusieurs expositions personnelles et collectives au Maroc et ailleurs. Parmi lesquelles «Manzil», en France, «Zahra», en Espagne, «Tasbih» en France et «Ghorfa» en Belgique. Par ailleurs, son installation «Taqiya-Nor1» a été sélectionnée dans le cadre du prix Jameel. Ce prix a été créé pour mettre en évidence l’influence continue de l’art, de l’artisanat et du design islamiques sur les œuvres d’art contemporaines.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *