Tarik Hilal, un guitariste dans la voie de l’accomplissement

Tarik Hilal, un guitariste dans la voie de l’accomplissement

Guitariste virtuose, Tarik Hilal vient de sortir son premier album «Contemplation Earth», œuvre qu’il considère comme la synthèse de toute une vie en compagnie de son instrument. Aujourd’hui, près de 20 ans après avoir découvert la guitare à 11ans grâce à ses deux frères aussi guitaristes, Tarik est un musicien accompli. Avec un nom pareil, «Hilal» (croissant de lune en arabe), on ose la métaphore: Tarik a tracé sa route, a fait son orbite autour de diverses planètes musicales proches et lointaines, pour enfin contempler la terre et offrir l’album, «Contemplation Earth». Cet opus reflète selon lui son identité de Marocain moderne, un citoyen du monde traversé par diverses influences, un homme ouvert sur toutes les cultures tirant d’elles et puisant dans sienne le meilleur. Tarik Hilal est lauréat du conservatoire de Rabat en 2003 après une formation de 10 ans en guitare classique. Son cursus académique ne l’a pas empêché de s’intéresser à d’autres styles, sa curiosité l’a mené à découvrir le jazz, le flamenco, la musique latino américaine. Sa spontanéité lui permet de développer son côté autodidacte. C’est dans ce sens qu’il s’inspire de la musique marocaine traditionnelle, la déchiffre et va jusqu’à la rencontre des spécialistes qui lui transmettront l’âme de cette musique non écrite et toujours vivante. D’après lui, tout le monde peut apprendre la musique au conservatoire, le plus que peut avoir un musicien c’est d’aller au delà du strict académique. Avant d’enregistrer son album solo, Tarik a joué au sein de plusieurs formations. On cite l’Orchestre philharmonique du Maroc, et dans un autre registre le groupe Numidia avec lequel il commet un album en 2004 et des tournées dans divers festivals, à Chaouen, Tétouan, Tanjazz… Les compositions de Tarik naissent de ses longues heures quotidiennes ( de 2 jusqu’à 6 heurs) en compagnie de sa guitare, de ses improvisations qui prennent vite forme, adoptent une couleur : arrangement flamenco, sonorités arabesques, instruments acoustiques ou électriques. Ceci pour enfin inviter les musiciens qui travailleront, dialoguerons avec lui. Son premier album, une autoproduction sera distribuée et vendue en ligne sur des sites comme Itunes et d’autres liens disponibles sur son site perso. Il est question dans «Contemplation Earth» d’un métissage du flamenco avec les musiques du monde, musiques marocaines. Cet album comprend entre autres une composition puisée dans la musique hassanie, un duo avec Abdellah Asri, un chanteur à l’Opéra national de Berlin qui interprète des textes du poète andalous Abou El Hassan Achouchtari. On cite également dans cet album, une adaptation du mouachah «Ala mabada yatassana» interprété par Nabila Maan dont il est d’ailleurs le directeur artistique. Rappelons que Tarik avait participé à l’enregistrement du récent album de cette dernière «Tir ali». Il réitère avec un autre single pour Nabilla Maan qui sera prochainement sur les ondes. Après la promotion de son album, Hilal souhaite se produire en concert. Le premier en date est prévu à la Villa des arts de Casablanca en décembre. Il proposera une configuration instrumentale minimaliste en compagnie d’un batteur et bassiste, ceci bien que la virtuosité de Hilal malgré sa timidité apparente, lui permet de jouer entièrement un concert en solitaire. La guitare est plus qu’un simple instrument de musique pour lui, c’est une extension de ses sens, son moyen d’expression, c’est une clé qui lui ouvert les portes du monde de l’art, ses apports humain et social sont importants. Professeur de guitare au Conservatoire national de musique et de danse de Rabat, arrangeur, compositeur, artiste, il se dit avoir la chance de faire différents métiers liés à la musique grâce à sa solide formation. Il est aussi question du mérite de ces parents qui l’ont toujours encouragé à percer dans la voie de la musique, conscients du rôle éducatif et épanouissant de cette dernière. La seule condition qu’ils exigeaient de lui était qu’il aille jusqu’au bout de ses études. Tarik Hilal a une licence en économie et un DESS en droit international.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *