Théâtre : Les spectacles subventionnés

Théâtre : Les spectacles subventionnés

Après le soutien à la production théâtrale, la commission nationale d’aide au théâtre vient d’annoncer la liste des spectacles qui seront subventionnés au titre de la diffusion. «26 troupes se partageront une enveloppe d’1 million et demi de dirhams», révèle la commission, à l’issue de ses délibérations sur un total de 55 candidats. Le ministère de la Culture prendra en charge les frais de cinq à dix représentations de chaque spectacle retenu. Les frais concernent le déplacement des membres de la troupe, le transport de décor, l’hébergement et la nourriture. Après lecture des résultats, un constat s’impose : si le nombre des bénéficiaires de l’aide à la production théâtrale annoncé en début 2007 a été revu à la baisse, — seulement quinze spectacles se sont partagé une enveloppe de 3 millions de dirhams —, le nombre des spectacles subventionnés au titre de la diffusion théâtrale, lui, a augmenté considérablement. Qu’est-ce qui explique alors cette hausse ? «Compenser le manque à gagner en termes de production, et assurer en même temps une diffusion à large échelle des spectacles auto-produits», précise un membre de la commission.
Les troupes basées à Rabat arrivent en tête des bénéficiaires de l’aide à la diffusion. Parmi les spectacles soutenus, figurent «Annonce dans un journal» (compagnie Les Quatre saisons), «Le puits abandonné» (Action culturelle), «Un peu de rêve et beaucoup de bavardage» (Théâtro-Com), et «Alloul wal Ifrita» (M-Théâtre). S’agissant de Salé, le seul spectacle subventionné est celui du comédien et metteur en scène Abdellah Didane, soit «Les Gens d’en haut» (compagnie Itra-Média). En ce qui concerne le théâtre amazigh, il y a lieu de constater que c’est pour la première fois qu’une troupe rifaine et une autre du Moyen-Atlas sont subventionnées : il est question d’une troupe d’Al Hoceïma et de Khémisset.
Pour la région de l’Oriental, la tendance est plutôt à la hausse. Deux spectacles d’Oujda et une de Jérada figurent parmi les bénéficiaires, en l’occurrence «Le Jugement» (Comi-Drama pour la culture et l’art), «La Tragédie de l’épée en bois» (Masrah al Oumali), et «L’Affaire Bouchaïb» (Masrah Managem Jérada). Non loin de l’Oriental, et plus précisément à Taza, un autre spectacle a été retenu : «Le puits abandonné» de «Masrah Attaâssis» de la troupe de Mohamed Belhissi (Attaâssis ).
Pour Fès, deux spectacles figurent parmi les bénéficiaires : «Zmagria» (Club Al Miraât) et «Deux moutons et une brebis» (Espace Création pour le cinéma et le théâtre). Il en va ainsi de Marrakech. Deux spectacles ont été retenus : «Et après?» (Association des Arts populaires) et «Le clown est parti» de la troupe de Brahim Hanaï : Association Théâtre Al Hamra. Agadir et Béni Mellal arrivent en bas de liste, avec seulement un spectacle subventionné. Il s’agit respectivement des pièces «Je m’en fous de la vie» (Atelier Onamir) et «Le voyage de Handala» (Théâtre des gens de la comédie). Un beau voyage en perspective…

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *