Tokyo Game Show 2010 : jeux en réseau par reconnaissance de mouvements et en 3D

Le Tokyo Game Show 2010, plus vaste salon asiatique du divertissement numérique, a ouvert ses portes jeudi dans la banlieue de la capitale japonaise, alignant des centaines de nouveautés, avec en vedette le jeu en réseau, par reconnaissance de mouvements et en 3D. Lieu majeur de la culture ludo-numérique en Asie, le Tokyo Game Show, qui fête sa 20e édition, réunit durant quatre jours (dont deux réservés aux professionnels) un large éventail de divertissements, le jeu vidéo dépassant largement le cadre des consoles fixes ou portables dédiées. Les grands noms du secteur, le japonais Sony et l’américain Microsoft, rivalisent avec chacun leurs nouveaux dispositifs de jeu faisant appel à des techniques de reconnaissance de mouvements. Outre ces nouveautés bientôt disponibles dans le commerce, se remarquent les jeux en réseaux, ceux exploitant les technologies d’affichage en trois dimensions (3D) et les divertissements où images et lieux réels se mêlent aux figures et espaces virtuels. Quelque 180.000 visiteurs sont attendus d’ici à dimanche dans les huit halls (54.000 mètres carrés) occupés par plus de 150 exposants. Le surnommé TGS 2010 consacre aussi une large place aux amusements numériques conçus pour les mobiles ainsi que pour la gamme de populaires produits du groupe américain Apple (téléphones iPhone, baladeurs iPod, tablette numérique multimédia iPad). Selon l’Association japonaise des développeurs de jeu (Cesa), toutes plates-formes confondues, quelque 700 jeux sont présentés cette année. Y figurent une centaine de titres pour PC, autant pour la console de poche Nintendo DS, une vingtaine pour la machine de salon PlayStation 3 (PS3) de Sony et une dizaine pour le modèle concurrent Wii de Nintendo, bien que ce pionnier japonais du secteur soit absent du salon. Plus de 100 titres conçus par des studios professionnels sont annoncés pour les téléphones portables, dont 45 pour la seule gamme iPhone. Comme souvent, les jeux d’action caracolent en tête, au côté des simulations et jeux de rôle. Le TGS est aussi un lieu de rendez-vous pour les «cosplayers», jeunes gens qui se déguisent à la perfection en héros de jeu vidéo, animation ou manga, pour être photographiés.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *