Tout savoir sur la tauromachie

L’ouvrage, très complet, est placé sous la direction de Robert Bérard. Y ont collaboré des spécialistes comme Bartolomé Bennassar, Jacques Durand, Jean-Marie Magnan, François Zumbiehl etc."S’il existe nombre de revues taurines et une ample littérature spécialisée, aucun livre ne s’est proposé de rendre compte au non-initié de ce qui est un véritable phénomène société", selon les auteurs. Néanmoins, cet ouvrage intéressera aussi les aficionados. Quant à l’encyclopédie en douze volumes de José Maria de Cossio, "Los toros", somme la plus aboutie de la connaissance tauromachique, elle est rédigée en espagnol.Ce livre, qui paraît au moment où toros et toreros reviennent pour une saison de plus sous le soleil des villes du sud, présente l’évolution de la corrida, ses règles, la signification des costumes, les phases du combat, les gestes du torero, "car la corrida, comme la danse, a ses codes : il faut savoir les déchiffrer". Il comprend aussi de nombreux articles biographiques sur les figures passées et présentes de cette microsociété appelé le "mundillo", autour bien sûr des toreros et des éleveurs. A ces quelque 600 articles biographiques s’ajoutent 300 notices consacrées aux élevages et aux places taurines. Au total, on recense 1.800 entrées."Bien que la nostalgie du temps passé soit omniprésente parmi les aficionados, nous refusons de penser qu’autrefois tout était mieux et qu’aujourd’hui rien n’est valable", assure Robert Bérard. La tauromachie, attestée depuis le 16ème siècle au moins, en Espagne mais pas exclusivement, est bel et bien "vivante", fait-il valoir. Comme en écho, lui répond Pierre Dupuy, qui signe "Souvenirs d’un aficionado" de 1953 à 2003. Celui qui anime depuis longtemps la célèbre revue "Toros" à Nîmes, qui a écrit des livres et des milliers d’articles sur la tauromachie, revient sur les corridas et les rencontres qui l’ont marqué. "Le choix des corridas concerne surtout la période qui va du milieu des années 60 à la fin des années 70 », affirme-t-il.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *