Très important vol de tableaux de Buffet

Ces toiles et aquarelles de Bernard Buffet ont été dérobées par les malfaiteurs, au domicile de M. Garnier, dont l’épouse, Ida, a été ligotée avant de se libérer et de donner l’alerte. Les cinq hommes encagoulés et armés ont, dans un premier temps, séquestré la femme de ménage et le mari de celle-ci chez eux à Pantin (Seine-Saint-Denis) afin d’obtenir sous cette contrainte les clés de l’appartement de Maurice et Ida Garnier. Deux des malfaiteurs ont retenu le couple à Pantin, pour éviter qu’il ne donne l’alerte, pendant que leurs trois complices présumés se rendaient chez les Garnier quai d’Orsay (Paris VIIe). Ils ont réveillée Ida, 74 ans, seule chez elle, et l’ont contrainte à ouvrir son coffre-fort sous la menace. Le coffre contenait notamment les oeuvres de Bernard Buffet, d’autres tableaux, des fourrures, une somme en liquide de 5.000 euros ainsi qu’une montre de grande valeur et des bijoux. Ida Garnier a été attachée. Les malfaiteurs sont ensuite partis en ayant l’intention, selon les premiers éléments de l’enquête, de s’attaquer à la galerie d’art de son époux située avenue Matignon (VIIIe). Ils avaient obtenu les clés sous la contrainte auprès de Mme Garnier. Celle-ci est parvenue à se libérer de ses liens et a donné l’alerte. La police a fait échouer de peu le vol à la galerie d’art, a-t-on appris de même source. Les cinq malfaiteurs ont pris la fuite libérant tous les otages. La brigade de répression du banditisme (BRB) a été saisie de l’enquête sur ce vol « à l’ancienne » qui était assez fréquent dans les années 70 et 80. M. Garnier doit inaugurer jeudi -et jusqu’au 31 mars- une exposition consacrée à Bernard Buffet (1928-1999), dans sa galerie parisienne.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *