Un centre marocain pour la région flamande

Un centre de culture islamique, créé à l’initiative de plusieurs membres de la communauté marocaine en Belgique, a été  inauguré, samedi soir, dans la commune flamande de Desselgem (80 km au nord de Bruxelles).
L’inauguration du centre islamique Assunah s’est déroulée en présence notamment de M. Abdellah Boussouf, secrétaire général du Conseil de la Communauté Marocaine à l’Etranger, du consul général du Royaume à Anvers, M. Mohamed Benali, du bourgmestre de la ville, M. Kurt Van Ryckeghem et de plusieurs responsables locaux de la région flamande.
 Intervenant à cette occasion, M. Boussouf a souligné le soutien du conseil supérieur de la communauté marocaine à l’étranger à ce genre d’initiatives qui sont de nature à contribuer au rayonnement de la culture de tolérance et d’échange entre les communautés.  Le soutien du conseil à ce centre, dont la reconnaissance officielle par le gouvernement régional flamand est intervenue récemment, est un encouragement aux efforts déployés par les promoteurs de cette initiative louable qui vise à promouvoir le rôle de la communauté marocaine en tant qu’élément de stabilité et de prospérité dans la société où elle vit tout en restant attachée à l’identité et la spécificité culturelle marocaine.
 Pour sa part, le président du centre Assunah Ali Mokhtar Mnou s’est félicité du soutien du conseil de la communauté marocaine à l’étranger à cette initiative, exprimant son engagement et celui de l’ensemble des membres de ce centre à £uvrer à véhiculer à travers leurs activités socio-éducatives les valeurs authentiques de tolérance, de dialogue, d’échange et de coexistence entre les communautés.
 Le bourgmestre de la ville s’est, de son côté félicité, du choix du centre marocain par les autorités flamandes en tant qu’organe pilote en Flandre, et ce pour son respect des valeurs de tolérance et sa contribution aux efforts d’intégration de la communauté musulmane en région flamande.
 Il s’agit aussi d’une initiative visant à accompagner les projets d’intégration sociale des membres de la communauté, a-t-il ajouté.
 Le bourgmestre et président de la municipalité de la ville de Kuurne (nord), M. Carl Vereecke qui avait effectué en juillet dernier une visite au Maroc, a affirmé que la création du centre marocain est de nature à renforcer les liens entre les deux parties. Il a également indiqué que son équipe travaille sur plusieurs projets de coopération avec le Maroc, à travers des jumelages avec des villes marocaines, notamment dans les provinces du sud du Royaume. Le centre Assunna, qui comprend outre une salle de prière d’une capacité de 1000 fidèles, dispose aussi de salles de classes pour l’enseignement de l’arabe et de l’éducation islamique. Il comprend également d’autres espaces pour les activités socio-éducatives.
 Sa reconnaissance en tant que centre socioculturel et lieu de culte musulman avait eu lieu, en décembre dernier lors d’une cérémonie officielle à Bruxelles,  en présence du ministre flamand des Affaires intérieures et de l’intégration, M. Marino Keulen

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *