Un des chefs-d’œuvre de Tayeb Saddiki : Le remake de «Sidi Abderrahmane El Mejdoub» présenté à Casablanca

Un des chefs-d’œuvre de Tayeb Saddiki : Le remake de «Sidi Abderrahmane  El Mejdoub» présenté à Casablanca

Après une tournée aux Émirats Arabes Unis en décembre dernier, la troupe Masrah Ennas revient au Maroc pour présenter «Sidi Abderrahmane El Mejdoub».

Etant l’un des chefs-d’œuvre de Tayeb Saddiki, cette pièce de théâtre sera présentée, jeudi 24 janvier, au théâtre de la F.O.L de Casablanca. Avec une esthétique essentiellement marocaine, basée sur l’art de la Halqa, cette nouvelle version revisitée est mise en scène par l’artiste Mohamed Miftah. Une autre figure emblématique de la scène dramatique marocaine, qui était d’ailleurs présent, comme acteur, lors des tournées maghrébines d’El Mejdoub dans les années soixante et soixante-dix du siècle dernier. En effet, la pièce de théâtre est interprétée par Mustapha Khalili, Khalid Nasiri, Behari Omar, Sanaa Gueddar, Baker Saddiki, Amale Temmar, Belaid Bouimid, Sadik Makouar et Jalal Quarriwa. Deuxième pièce originale écrite par Tayeb Saddiki, cette œuvre théâtrale nous renvoie à 1966, où le dramaturge puise son matériau pour la première fois dans la culture populaire, en adoptant une esthétique typiquement marocaine.

«C’est une pièce de théâtre majeure du répertoire de Saddiki avec un fonds historique au référentiel typiquement marocain, puisque la dramaturgie se focalise sur le personnage de Sidi Abderrahmane El Mejdoub, qui a une place particulière dans notre tradition orale», indique la fondation de Tayeb Saddiki pour la culture et la création, initiatrice de cet événement. Et d’ajouter que «Tayeb Saddiki nous conte l’histoire d’un jeune homme de notre ère, voyageant à travers les âges en quête du savoir ancestral de l’art de la Halqa.

Les conteurs de Jamaâ El Fna de ce lointain 16ème siècle lui racontent l’histoire de Sidi Abderrahmane El Mejdoub et ses pérégrinations à travers le Maroc de l’ère saâdienne». Un pan de la tradition orale marocaine est inscrit dans le patrimoine théâtral, grâce à cette œuvre revisitée aujourd’hui dans la lettre et l’esprit, avec une mise en scène de l’artiste Mohamed Miftah.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *