Un envol en jazz à l’aéroport d’Anfa

Un envol en jazz à l’aéroport d’Anfa

Le décollage est garanti avec la cinquième édition de Jazzablanca. Cette année, ce festival investit l’ancien aéroport d’Anfa, espace Royal Air Maroc et ce du 11 au 18 avril, offrant ainsi aux mélomanes un périple dans les univers de prestigieux jazzmans. Le festival démarre avec Antoine Hervé, pianiste virtuose et ancien chef de l’Orchestre national de jazz (France). En vrai maître et jazzman émérite, il donnera ses leçons de jazz. Il s’agit d’un cycle de deux concerts commentés décryptant de manière vivante et divertissante la vie et l’œuvre de géants du jazz notamment «Oscar Peterson» lundi 12 avril et «Keith Jarrett» mardi 13 avril. Le public aura droit mercredi à un concert en hommage au groupe «Weather report», l’un des premiers groupes de jazz-rock fusion et l’un des plus influents. Il sera suivi du concert du Cubain Raul Paz, chanteur et musicien de renom international qui affectionne tout particulièrement le mélange des genres. La programmation éclectique de Jazzablanca propose, jeudi 15 avril, une rétrospective de «Art Ensemble Of Chicago» ainsi qu’un concert du groupe «Nouvelle Vague». Avec un nom qui signifie «nouvelle vague» en anglais et «bossa nova» en portugais, le concept du groupe se résume assez bien : faire des remakes de singles classiques avec une touche de pop brésilienne. Est prévu vendredi un concert du bassiste « Kyle Eastwood » qui n’est autre que le fils du fameux cinéaste Clint Eastwood pour qui il compose l’ensemble de ses musiques de films. Il sera suivi du concert de Milow connu désormais pour son succès planétaire «Ayo Technology».
Et rien de tel qu’un samedi soir en compagnie du crooner Peter Cincotti, pianiste et chanteur à la voix suave et sensuelle. Sa version du titre «Sway» s’avère être la plus subtile d’entre celles d’autres chanteurs. On le compare souvent à Frank Sinatra mais avec en plus une virtuosité au piano. Le festival se clôture avec le guitariste et chanteur Jason Mraz. «I’m Yours», son dernier succès, a été certifié 4 fois disque de platine. Par ailleurs, «situé en plein cœur de la ville, l’espace Royal Air Maroc va être utilisé pour les concerts et aussi pour abriter un coin VIP et un Jazz Club dédié aux différentes activités liées au festival (Jam sessions, afters et signatures d’autographes en plus des conférences des organisateurs et des artistes). Ce lieu sera aménagé avec installation de gradins pouvant accueillir 1240 places assises», précisent les organisateurs de l’agence Hil’art. Notons que le prix des billets varie de 100 à 300 DH les tarifs C et de 150 à 700 DH pour les tarifs B.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *