Un fervent hommage a été rendu à la star amazighe

Un fervent hommage a été rendu à la star amazighe

Le rideau est tombé, vendredi soir à Rabat, sur la deuxième édition du Festival international des arts et de la culture «Été des Oudayas» qui a été une réussite. Et quoi de mieux que de clôturer ce rendez-vous d’art pur par un hommage à une icône de la chanson amazighe en l’occurence, l’artiste marocaine Fatima Tabaâmrant. Un hommage considéré comme un signe fort de reconnaissance pour son apport et son engagement et d’un long itinéraire artistique réussi qui ne peut que faire de cette artiste la fierté de la scène marocaine.
Non sans émotion, Fatima Tabaâmrant s’est vue attribuer la médaille d’or, la broche en or, et le certificat de mérite du festival qui lui ont été remis par Hassan Megri, président du Conseil national de la musique ainsi que par un représentant du ministère de la culture. Ainsi, et à la demande du public, l’artiste a interprété sur scène un cocktail de ses œuvres authentiques. Elle n’a pas manqué de ce fait de conquérir le public rbati venu savourer ce répertoire amazigh riche en rythmes et en danses. Par ailleurs, si Fatima Tabaâmrant a pu gravir les échelons de la scène artistique marocaine, c’est sans doute grâce à son parcours aussi riche que varié. L’artiste qui est née en 1962 dans un village de la région d’Ait Baâmrane, a commencé à chanter en 1983 aux côtés de Raïs Jamaâ El Hamidi. Elle a ainsi pu intégrer plusieurs groupes tels le groupe Achtouk, le groupe Hadj Mohamed Demsiri, avant de créer, en 1990, son groupe de musique qui a connu un vif succès.
Il est a noter que ce festival organisé par le ministère de la culture en collaboration avec le Conseil national de la musique n’a vu le jour qu’une année de cela et arrive déjà à s’imposer par la qualité de sa programmation et surtout par les lieux envoûtants où il se déroule. Pour cette année, les concerts se sont déroulés au Jardin Andalous et sur la grande scène de l’esplanade des Oudayas, avec la participation d’une pléiade de célèbres artistes nationaux, ainsi que d’autres en provenance de Turquie et du Congo.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *