Un festival au parfum des fleurs

La ville de Mohammédia a toujours su garder jalousement ses espaces verts un peu partout: au centre urbain comme en bordure de plage ou encore au parc des villes jumelées. Et c’est pour cete qu’elle aussi appelée la «Cité des fleurs». Ainsi la ville entend consolider son identité florale notamment avec l’organisation annuelle du Festival des fleurs. Initié par l’Association des Festivals de Mohammédia, cet événement dans sa deuxième édition aura lieu du 19 au 22 juin. Selon les organisateurs, «le Festival des fleurs devra véhiculer une image dynamique de la ville et en accroître la notoriété à l’échelle nationale et internationale. L’Association des Festivals entend impliquer les citoyens dans la revalorisation du patrimoine végétal de leur ville, facteur incontournable de développement». Cette année, une statue réalisée au préalable par l’artiste Hassan Oudrassi et ses deux fils Youssef et Zakaria, en guise de mascotte du festival sera placée au Parc des Expositions pour immortaliser la seconde édition. «Il s’agit d’un bloc de marbre, couleur jaune «smaâla» de deux mètres, dressé sur un socle de 15 cm qui représentera trois feuilles végétales», explique à ALM Zakaria. Et d’ajouter «le projet de cette statue a été retenu parmi trois projets de statue qu’avait proposés notre atelier, dont un représentant une tulipe. Ce dernier a été refusé par les organisateurs parce qu’il pouvait selon eux faire allusion à un quelconque parti politique». Par ailleurs, le festival ouvrira ses rideaux avec la désormais traditionnelle, parade des fleurs.  Elle sera animée, entre autres par une fantasia féminine, des troupes folkloriques de la région, des écoles de sports, des artistes de cirque, des défilés en tenues traditionnelles locales et des fanfares. Une conférence  organisée en collaboration avec la chambre du Commerce et de l’Industrie, et des actions de sensibilisations réuniront élus locaux, associations, experts, étudiants  et citoyens soucieux du patrimoine environnemental de la ville. «Cette rencontre devrait déboucher sur l’entérinement de la Charte de l’Environnement établie par le réseau Espace Libre de la Citoyenneté, de la Formation et du développement à Mohammédia en collaboration avec les autorités, les élus et les acteurs sociaux de la ville», expliquent les organisateurs.
Par ailleurs, un concours sera organisé afin de favoriser la contribution des citoyens aux opérations de fleurissement. Il s’agit du concours «Fleurir mon balcon», concept original dont les principaux protagonistes seront des jeunes chargés de distribuer des pots de fleurs, qui seront destinés à décorer les balcons des habitants de deux grands boulevards de la ville. Le programme sera ponctué d’activités artistiques, des concours et des ateliers auxquels prendront part des écoliers, étudiants et enfants. Le festival comprendra également le sport notamment «la Coupe des fleurs» tournoi de mini-foot, une exhibition des sports les plus pratiqués à Mohammédia, un marathon ainsi qu’une marche des femmes illustrant leur investissement dans l’avenir écologique de leur ville. Par ailleurs musique et humour ne seront en reste. «Une soirée populaire» avec la participation du groupe Tagada, du groupe de Mohammédia Sarkha, de la célèbre chanteuse Daoudia, et du duo d’humoristes sera dédiée aux amateurs de Chaâbi. «Une soirée jeune» mettra à l’honneur les groupes et les chanteurs phares de la nouvelle scène marocaine, notamment H-Kayne, Darga, Said Mouskir et le jeune Omar Ahlafi. «Une soirée internationale» réunira Latifa Raafat et d’autres stars telles que  Marouane Khoury. Ainsi, Mohammédia fêtera comme il se doit les fleurs pour le grand bonheur des amoureux de l’environnement.   

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *