Un film suscite une « guerre de religion » aux USA

La Ligue anti-diffamation (ADL), l’une des plus importantes organisations américaines de lutte contre l’antisémitisme, estime que le film, dans sa version actuelle, pourrait provoquer des réactions antisémites. « Nous sommes profondément préoccupés parce que ce film, s’il sort dans sa forme actuelle, attisera la haine, l’intolérance et l’antisémitisme que beaucoup d’Eglises responsables ont cherché à répudier. Le film dépeint tout à fait clairement les autorités juives et la foule juive comme les responsables de la décision de crucifier Jésus », a estimé Abraham Foxman, directeur de cette association conservatrice. L’ADL a donc demandé à Mel Gibson de modifier son film jusqu’à ce qu’il soit « historiquement exact, théologiquement sensé et expurgé de tout message antisémite ». Cette décision a d’ores et déjà provoqué des réactions, parfois sans nuance. Ainsi, le rabbin Marvin Hier, fondateur et dirigeant du Centre Simon Wiesenthal, basé à Los Angeles, a affirmé à l’AFP avoir déjà reçu des centaines d’e-mail à caractère antisémite. « Il me semble triste que vous vouliez censurer Gibson », indique un de ces messages électroniques. « Que ça vous plaise ou non, les juifs ont joué un rôle fondamental dans la mort de Jésus. Nous n’avons pas besoin que l’on révise l’Histoire. Est-ce que l’Holocauste ne vous a rien appris? », poursuit ce message. Des catholiques craignent également que le film, entièrement tourné en araméen et latin, puisse raviver les vieilles blessures entre juifs et chrétiens qu’on pensait balayées depuis le concile Vatican II. Catholique traditionaliste, Mel Gibson se défend de tout antisémitisme. « Mon souhait est que ce film apporte un immense message de foi, d’espérance, d’amour et de pardon. Un message de courage et de sacrifice », a confié l’acteur-réalisateur à l’association chrétienne ACI.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *