Un livre d’enquête très critique sur le journal Le Monde

«La face cachée du Monde », est un ouvrage de plus de 600 pages de deux journalistes, Pierre Péan et Philippe Cohen, veut « investiguer sur l’investigateur » et dénoncer le double langage de ce journal. Selon l’hebdomadaire L’Express, qui diffuse cette semaine de longs extraits de l’ouvrage, il s’agit d’un « livre-événement », sur un journal devenu « une institution au-dessus de tout soupçon » et qui « depuis quelques années distribue au nom de sa «morale», bonnes et mauvaises notes ». « Le nouveau Monde, écrivent les auteurs, n’a plus de filiation morale, politique et culturelle avec le journal d’Hubert Beuve-Méry », sa direction étant coupable de « trahison » qui se résume à « dénonciation à sens unique », « cynisme », « abus de pouvoir », « autocratie ». Ils soulignent la « relation privilégiée » du directeur général des rédactions Edwy Plenel avec un syndicaliste policier devenu très influent après 1981, le « coup d’Etat institutionnel » en 1994 du même Plenel, de l’actuel directeur Jean-Marie Colombani, dont la déontologie notamment dans ses relations avec le fisc fait l’objet d’une partie de l’enquête de Péan et Cohen, et du président du Conseil de surveillance, Alain Minc. M. Plenel s’est borné mercredi à indiquer qu’il attendait « d’avoir le livre avant de réagir et que le lectorat du Monde aurait la primeur de sa réaction ». « On mesure les risques de déstabilisation du trio Colombani-Plenel-Minc », a déclaré un journaliste du Monde, reconnaissant le « passif de haine » à l’égard du titre de la part de « milieux éditoriaux, politiques et économiques ». « Il fallait que l’orage éclate. L’échec de Lionel Jospin a déstabilisé le trio », a-t-il ajouté.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *