janvier 21, 2017

Un Marocain qui entraîne des stars en Amérique: Avec Khalid Speed, le temps d’un échange rapide

Un Marocain qui entraîne des stars en Amérique: Avec Khalid Speed, le temps d’un échange rapide

«J’ai la chance d’être facilement apprécié par les autres. Je suis également ponctuel et j’apprends aux autres calmement. En tout cas, chaque entraîneur a son propre style pour aider la personne coachée à réaliser son objectif».

Il n’est pas évident d’être entraîneur d’une star étrangère. Mais Khalid Benmbarek, alias Khalid Speed, rbati d’origine, a réussi à le faire et s’occupe du bien-être des célébrités américaines, comme Mariah Carey par exemple.

Au début, Khalid Speed entame sa carrière en tant qu’athlète aux côtés d’autres Marocains dont Hicham El Guerrouj. Après quoi, il plie bagage pour les Etats-Unis, plus exactement Los Angeles, sans jamais laisser tomber sa passion pour le sport, notamment l’athlétisme, qu’il pratique depuis son très jeune âge. «J’ai toujours rêvé de devenir professeur de sport», avoue Khalid Speed. Une fois en Amérique, il se concentre exclusivement sur l’athlétisme. Ses efforts le conduiront au succès auprès d’entraîneurs américains.   

«Ayant témoigné de mes capacités en sport puisque je suis rapide et j’ai une méthode d’apprentissage bien travaillée, mon entourage américain m’a encouragé à devenir entraîneur», détaille l’athlète, qui s’est vu donner cette appellation de Speed par un entraîneur à Washington en raison de sa rapidité. Entre-temps, l’envie d’entraîner les stars le berçait. Le hasard a voulu ainsi qu’il rencontre l’acteur, Michael Penna, qui opte pour l’haltérophilie pour avoir un corps robuste, ainsi que d’autres célébrités montantes. «Au fil des rencontres, je suis tombé sur le médecin de Mariah Carey qui lui a parlé de moi. Quand la chanteuse a appris l’existence d’un entraîneur marocain en Amérique, cela lui a fait plaisir !», enchaîne Khalid Speed, précisant que la chanteuse américaine, qui avait déjà un entraîneur new-yorkais, adore le Maroc. «C’est l’une des raisons qui l’ont incitée à recourir à mes services», poursuit Khalid Speed en précisant que la chanteuse fait de la natation tout en établissant la différence entre sa personne et d’autres entraîneurs. «J’ai la chance d’être facilement apprécié par les autres. Je suis également ponctuel et j’apprends aux autres calmement. En tout cas, chaque entraîneur a son propre style pour aider la personne coachée à réaliser son objectif», indique l’entraîneur marocain, âgé de 40 ans, qui estime que son succès à l’étranger est une valeur ajoutée.

Ceci étant, Khalid Speed n’envisage pas de se contenter d’entraîner Mariah Carey. Il compte le faire avec d’autres artistes américains et pourquoi pas marocains. «Je suis prêt à entraîner tout artiste qui entre en contact avec moi. Et si c’est un Marocain, je le ferai encore avec grand plaisir !», confie Khalid Speed qui a suivi un cursus de 4 ans en athlétisme à l’Université de Georgetown.

En optant pour une carrière de coach, Khalid Speed en sort finalement gagnant, selon ses dires, que ce soit en renommée ou en ce qui concerne l’amélioration de sa situation.

Parallèlement à l’entraînement, il continue à faire de l’athlétisme et pratiquer d’autres sports. Il fait, par exemple, du crossFit et entraîne un athlète en obstacle training…

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *