Un médiateur pas comme les autres

Pour se faire chouchouter sur un air du «Boléro» de Ravel, tout en laissant son esprit vagabonder d’une toile à l’autre, oeuvres peinture ou sculpture des plus grands artistes nationaux, en sirotant un soda ou en dégustant un thé offert par la maison, rien de tel qu’un tour chez Saïd Tlemçani, un coiffeur-maquilleur-galleriste tout à fait original.
Saïd Tlemçani est en fait un médiateur pas comme les autres. Il coiffe, maquille et expose les toiles des artistes qu’il préfère, dans son salon de coiffure, en toute effronterie et rétorque aux gens qui ne comprennent pas sa démarche. «Moi je vis ici, dans mon salon de coiffure et je n’ai pas besoin d’exposer pour vivre. Mais à travers cette démarche, tout le monde trouve son compte : la cliente en premier lieu, qui se fait coiffer tout en découvrant chaque mois un artiste différent, l’artiste lui-même qui expose dans un lieu complètement insolite et moi parce que j’aime l’art».
Né le 6 décembre 1961 à Fès, Saïd a grandi au sein d’une famille de 11 enfants, 6 garçons, et 5 filles. Son père est un vrai artisan de la chaussure. D’abord «kharraz» à l’âge de 15 ans puis simple cordonnier, il a vu sa petite entreprise se transformer petit à petit en usine. Saïd lui, a 17 ans, une fois son baccalauréat en poche, quitte le Maroc pour l’étranger. Au programme : Ecole de coiffure à Marseille, Ecole de maquillage artistique… Globe-trotter dans l’âme, il a séjourné 4 ans en Suisse, 3 ans en France et aux Etats-Unis de 1979 à 1994. Grand amateur d’art, Saïd est passionné par la peinture contemporaine. Pendant tout son séjour à l’étranger, pendant les heures passées dans les coulisses des défilés de mode, dans les salons prestigieux à Beverly Hills, il a appris à apprécier l’art abstrait et à le rendre indispensable dans sa vie quotidienne… A Marseille déjà, il coiffe chez lui, dans un environnement de toiles qu’il a lui-même choisi et accroché. Et quand il rentre au Maroc en 1994, Saïd veut innover tout en continuant à travailler de cette manière. Il acquiert donc la villa qui lui sert actuellement de local pour son salon/galerie branché, aujourd’hui une adresse incontournable pour le tout-Casa. Et là, il offre à ses clientes et clients un espace de beauté de qualité, parsemé de toiles d’artistes de talent.
Les dames comme les hommes peuvent se faire dorloter tout en laissant leurs regards errer en s’imprégnant des oeuvres d’un peintre. Et tous les mois c’est un nouvel artiste connu ou inconnu qui expose avec comme seul critère : le coup de foudre de Saïd pour le style de l’artiste. En tout cas, les clientes, elles ont le coup de foudre pour Saïd et passent le portail bleu de cet espace magique, complètement sous le charme. Il semblerait que les plus jolies mariées soient celles qui sont remodelées par les mains expertes de Saïd.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *