Un menu riche et diversifié à l’Institut français de Marrakech

Un menu riche et diversifié à l’Institut français de Marrakech

Une année 2015 qui promet à l’Institut français de Marrakech. En effet, une programmation riche et diversifiée, placée sous le thème «Reprendre la parole», est prévue. De ce fait, le programme donne à voir les principaux événements de sa saison culturelle.

Des pièces de théâtre sont proposées mais aussi des expositions, rencontres littéraires, conférences thématisées et débats. Côté théâtre, la compagnie Straccato et Théâtre Berloul présenteront la pièce de théâtre «Le Médecin malgré lui», et ce 15 janvier à la salle de l’Institut.

Cette pièce de théâtre sera suivie d’une grande exposition intitulée «Maroc années 50» prévue du 16 janvier au 21 février. Issue d’un fonds photographique actuellement conservé par le centre d’études arabes et le Centre Jacques Berque de Rabat, cette exposition nous permet de voir ou de revoir les splendeurs du patrimoine et des paysages du Maroc des années 50. Réalisée pour la plupart par Jean Belin (photographe installé à Rabat entre 1944 et 1961) et les photographes des anciens studios Souissi, ces photographies originales d’époque dressent en noir et blanc un portrait sensible et délicat d’un pays visiblement admiré par des photographes qui se sont attachés à en saisir la beauté et l’harmonie.

Côté rencontres littéraires, la médiathèque de l’Institut accueille le 23 janvier l’écrivaine française Lucile Bernard pour parler de son deuxième ouvrage «La vie comme un poème» publié aux éditions de L’Harmattan. «C’est l’histoire d’une amitié entre des êtres que tout relie, tout sépare et de leur recherche éperdue du bonheur.

On pourrait dire que c’est l’histoire d’une brûlure d’été. Comme une histoire d’éternité», peut-on lire sur la présentation de ce livre. Dans le même cadre des rencontres littéraires, le Campus HEM accueille le 29 janvier le romancier, dramaturge et metteur en scène Youssef Fadel. Celui-ci parlera de son livre «Un joli chat blanc marche derrière moi», paru aux éditions Le Fennec.

En marge de la 21ème édition du Salon international de l’édition et du livre à Casablanca, prévue du 13 au 22 février, l’équipe de l’Institut français a dévoilé les principales rencontres littéraires qu’abritera le pavillon France. À l’occasion de cet évènement annuel, le public aura l’occasion de dialoguer avec plus de 40 auteurs et intellectuels francophones à l’instar de Laiïa Slimani, Eric Reinhardt, Valetine Goby, Kamel Daoud et autres.

Quant au volet conférences-débats, le théoricien de la littérature Tzvetan Todorov donnera une conférence sous le thème «Barbarie et civilisation, jadis et maintenant», le 5 mars à la Faculté des Sciences Semlalia à Marrakech.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *