Un nouveau code de la presse sera prochainement soumis au parlement

Ce projet de loi "suit son chemin au sein du gouvernement", a souligné M.

Dilami, qui était lundi l’invité du journal du soir de la deuxième chaîne de télévision "2M", expliquant que ce code avait fait l’objet de négociations entre, d’une part, les syndicats de la presse et ladite Fédération et, d’autre part, le ministère de la Communication.

"Si ce code est adopté, a-t-il dit, on aura un code de la presse plus adapté  à la nouvelle réalité marocaine". "Le Maroc d’aujourd’hui n’est pas le Maroc d’il y a cinq ans et la presse d’aujourd’hui n’est pas celle d’il y a cinq ans", a-t-il fait observer.

Selon M. Dilami, le nouveau code de la presse prévoit notamment "la suppression des peines privatives de liberté".

Les procès intentés contre les journalistes sont "le prix à payer. On est en  train de faire l’apprentissage de la démocratie et de découvrir les erreurs que  cela comporte de la part des journalistes et des pouvoirs publics", a estimé le président de la Fédération Marocaine des Editeurs de journaux.

Les professionnels du secteur et les pouvoirs publics sont "conscients que nous sommes en train de passer d’une phase très délicate et qu’il est fondamental que cette phase soit négociée au mieux".

Le code actuel de la presse "n’est plus adapté à la réalité telle que nous la vivons maintenant. Le public est devenu plus exigeant au niveau de l’information et de la qualité de l’information".

Evoquant, par ailleurs, la publication de caricatures offensantes à l’endroit du Prophète Sidna Mohammed, M. Dilami estime qu’"on a pas le droit de  publier des écrits ou des caricatures qui s’en prennent directement aux convictions religieuses des autres".

"Faire des écrits ou des caricatures infamantes sur une religion c’est inadmissible. Cela ne fait pas partie du domaine des libertés publiques ", a-t-il relevé.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *