Un peintre chilien découvre Taroudant

Un peintre chilien découvre Taroudant

Une école des Beaux-Arts devrait voir le jour à Taroudant. C’est du moins ce qu’a déclaré le peintre chilien Claudio Bravo. Ce dernier serait un grand amoureux du Maroc puisqu’il y réside depuis 1976. Après avoir habité pendant plusieurs années à Tanger, il s’est déplacé à Marrakech, y a acheté une maison, et descendu par la suite plus au sud, plus particulièrement à Taroudant. Au sein de sa propriété, il vaque à ses occupations artistiques et réalise des œuvres picturales. Des travaux qui sont qualifiés de néoréalistes. Mais la pensée de cet artiste chilien semble vouloir aboutir au projet de création d’une école des Beaux-Arts. Dans un entretien accordé au journal chilien «La Tercera», l’artiste a fait part de cette intention de fonder une école des Beaux-Arts en plein paysage naturel de la ville de Taroudant. "A présent, je me suis mis à créer une école de premier niveau pour 200   élèves sur plus de 1000 m2", indique le peintre, considéré comme une "légende   vivante" de l’art au Chili. Dans ces mêmes propos rapportés par le quotidien chilien, l’artiste a estimé qu’ "il n’est jamais tard pour dépenser de l’argent dans des choses bénéfiques". Concernant la gestion de cette école, Claudio Bravo déclare que les enseignants seront désignés par le gouvernement marocain. Contacté par ALM, le délégué du ministère de la Culture de la région de Taroudant, Azzedine Bounit, déclare qu’il n’a pas été informé de cette volonté de Claudio Bravo. «Nous n’avions reçu aucune demande pour la création de cette école à Taroudant, tout ce que nous savons pour le moment, c’est que cet artiste est installé depuis pas mal de temps dans cette ville et qu’il y possède un atelier de peinture ». L’artiste ne serait pas encore en contact avec les autorités locales pour leur faire part de son projet. Un projet qui devrait se réaliser sous la tutelle du ministère de la culture, à en croire le délégué de la région.   
Dans son entretien à «La Tercera», Claudio Bravo explique qu’il avait choisi le Maroc pour s’éloigner des gens. «Je me suis tellement bien senti dans ce pays que je ne voulais plus le quitter», a souligné l’artiste. Ce dernier participe à plusieurs expositions universelles, la dernière en date et qui se poursuit actuellement se déroule à Madrid. «Je quitte le Maroc uniquement pour m’enquérir de nouvelles tendances de l’art graphique» avait-il ajouté. Aujourd’hui, Claudio Bravo réside à Taroudant «Un endroit que j’ai choisi parce-qu’il enregistre un record mondial de seulement 25 jours sans soleil par an» . A l’instar des autres artistes, Claudio Bravo considère la lumière comme étant essentielle. Mais son projet d’école pourra-t-il aboutir et voir le jour ?

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *