Une 17ème édition défiant les frontières

Une 17ème édition défiant les frontières

Frontières économiques, frontières psychologiques, frontières géographiques, frontières techniques, les frontières entre les disciplines artistiques ou scientifiques… Cette année, le thème des «Frontières» sera abordé dans ses différentes facettes lors du Festival international d’art vidéo de Casablanca. Cet événement est organisé par l’Université Hassan II de Mohammedia et la Faculté des lettres et sciences humaines de Ben Msik de Casablanca, du 15 au 20 mars.  Le thème «Frontières» vient du souci principal de s’intégrer dans les problématiques actuelles, qu’elles soient mondiales ou locales. Quand on dit «frontières», on aborde forcément la mondialisation. Ce thème pose également la question des frontières entre les différentes disciplines qui sont de plus en plus brouillées dans l’art contemporain», a expliqué à ALM Abdelkader Gonegai, directeur du festival. Ainsi les frontières seront abolies à travers des projections et des performances d’artistes vidéastes en provenance de (Espagne, France, Allemagne, Belgique, Hollande, États-unis, Canada, Palestine, Syrie, Tunisie, Algérie, et différents pays africains). Interviendront lors d’une table ronde s’intitulant « Frontière(s) réalité ou mythe ?» des artistes et des chercheurs qui confronteront et élargiront les frontières de leurs connaissances. Cette rencontre aura lieu le jeudi 18 mars à la Faculté Ben Msik. La Faculté sera aussi le centre des ateliers de formation du festival: «vidéos one minute», «montage vidéo», «film documentaire» et auxquels participeront quelque 150 étudiants. Le festival a également un objectif stratégique celui de donner la meilleure image de l’université marocaine et de mettre cette dernière au centre de la création urbaine nationale notamment en investissant différents lieux de la ville. On cite les anciens abattoirs de Casablanca, l’Institut Cervantès et le complexe Moulay Rachid. Pépinière des artistes vidéastes et des techniciens de l’audiovisuel marocain depuis plusieurs éditions, le festival annule cette année l’organisation de sa compétition. Les organisateurs expliquent cela par le désistement du sponsor officiel du festival. Rappelons que les prix de cette compétition permettaient aux lauréats de s’épanouir et d’améliorer leur moyen technique et par conséquent la qualité de leurs travaux.


La semaine du vidéo art à l’institut Cervantès de Casablanca

L’Institut Cervantès de Casablanca organise du 16 au 20 mars 2010 en collaboration avec le FIAV la semaine du vidéo d’art. L’exposition «None is more» de Francis Naranjo à l’Institut Cervantès de Casablanca traite de sujets concernant la société dans l’ère de l’information, en remettant en cause l’utilisation des nouvelles technologies sur le plan global. Le festival sera clôturé samedi 20 mars, à 20h au théâtre Moulay Rachid par une création scénique de danse et technologie de la Compagnie KÒNIC THTR et qui s’intitule A (d’aigua),  ce spectacle en évolution, a pour thématique l’eau comme fluide. 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *