Une bibliothèque au nom de Leila Mezian voit le jour

Une bibliothèque au nom de Leila Mezian voit le jour

Elle a co-présidé le deuxième Forum euro-amazigh de la recherche

Dr Leila Mezian, présidente de la Fondation qui porte son nom, a co-présidé les 22 et 23 mai avec Inmaculada Marrero Rocha, présidente exécutive de l’Institut euro arabe à l’Université de Grenade, l’ouverture du deuxième Forum euro-amazigh de la recherche. Cet évènement s’est tenu sous le thème de «la toponymie, l’éthnonymie et de l’anthroponymie médiévales onomastique amazigh dans la péninsule ibérique. Durant ces deux jours, d’éminents chercheurs universitaires, écrivains, étudiants et acteurs de la société civile du Maroc et d’autres pays se sont penchés sur la civilisation et la  culture amazighes. Dans son allocution d’ouverture, Dr Leila Mezian a rappelé que la civilisation et la culture amazighes sont un héritage historique commun et un patrimoine partagé, à même de promouvoir le rapprochement et le dialogue tant nécessaires avec les autres sociétés et civilisations.

La présidente de la Fondation a appelé les intervenants à insister, dans une démarche scientifique, sur l’importance de ce mode de relation entre les hommes, la société et l’espace face au temps et aux interactions souvent politiques qu’il mémorise.  Grâce à la convention de partenariat entre la Fondation Dr Leila Mezian et la Fondation euro-arabe qui recommande aux deux parties de conjuguer leurs efforts réciproques en vue de contribuer au développement et à l’épanouissement de la culture amazighe, il a été procédé à l’occasion de ce Forum à l’inauguration d’une bibliothèque spécialisée en amazigh dans l’enceinte de l’Institut euro-arabe.  Cet espace documentaire spécialisé, qui porte le nom de «Biblioteca Doctora Leila Mezian» ambitionne de devenir le premier centre en amazigh d’Europe. Le souci commun des deux Fondations, demeure le développement des études en la matière dans un cadre international à même de favoriser la création de synergie, d’échanges entre les chercheurs, les étudiants et tous les acteurs de l’éducation.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *