Une bibliothèque moderne pour Casa

Une bibliothèque moderne pour Casa

Les passants de l’avenue des FAR à Casablanca se demandent ce qui se passe dans la bibliothèque municipale. «Cet espace est fermé depuis quelque temps déjà, nous n’avons plus droit d’y accéder et aucune explication ne nous est fournie» s’exclame une férue de livres. En fait, cette bibliothèque construite en 1918 connaît actuellement des travaux d’aménagement. Elle est en train de subir une opération de lifting. Cette bibliothèque devrait se transformer en une médiathèque avec un système informatique centralisé. Les travaux ont déjà commencé dans le hall de cet espace. Entre-temps, les livres et les ouvrages ont été transférés dans un dépôt de la commune de Casablanca. Cette dernière gère la bibliothèque à travers l’arrondissement de Sidi Belyout. Selon un responsable au conseil de la ville de Casablanca, cet arrondissement possède un budget global de 50 millions de DH. Une somme importante puisqu’elle est supérieure à celle de tous les autres arrondissements de la commune de Casablanca. Cependant, selon certains éditeurs, il est malheureux de constater qu’aucune bibliothèque communautaire ne possède une véritable politique d’achat de livres. «La commune la plus aisée de Casablanca pourrait consacrer la modique somme de 5000 DH par mois pour acheter les dernières parutions et enrichir son potentiel livres», déclare Abdelkader Retnani, le directeur de la maison d’édition Eddif. Inciter les bibliothèques municipales à acheter des livres est une idée que les professionnels de l’édition ont toujours défendue et qu’ils ont inclue dans leurs recommandations au ministère de la Culture dans le cadre d’un mémorandum appelant à développer le secteur de l’édition au Maroc. Pour le responsable de la Bibliothèque municipale, Abderrahim Mourtajim, quatre-vingt millions de DH sont consacrés annuellement par la Ville de Casablanca pour l’approvisionnement de toutes les bibliothèques de la ville.
Celle, dont il est responsable, devrait avec un budget de 11 millions de DH se transformer en une médiathèque. Qui dit médiathèque dit un système informatisé et sécurisé. À la différence d’une simple bibliothèque, la médiathèque doit remplir plusieurs conditions.
Des CD de musiques, des cassettes audiovisuelles, des livres, des ordinateurs connectés à l’Internet font partie des moyens minimum exigés.
Certains observateurs des affaires culturelles de la capitale économique se demandent aujourd’hui si ce nouveau système pourra réduire l’hémorragie des vols de livres dont souffrerait la bibliothèque.
Apparemment, selon certains habitués de cet espace de lecture, plusieurs livres auraient disparu ces dernières années. Une information que le directeur dément catégoriquement. «Cela fait six ans que je suis à la tête de cette bibliothèque et je ne suis pas au courant de ces vols», précise-t-il. Le chantier de la médiathèque devrait être finalisé dans un mois. En attendant, les passionés du livre devront patienter.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *