Une célébration ancestrale par les Slaouis

Une célébration ancestrale par les Slaouis

Les Slaouis organisent, à partir du 9 mars courant, le moussem des cierges de Moulay Abdallah Benhassoun, célébrant ainsi la fête du Mawlid, la naissance du prophète Sidna Mohamed.  Placé sous le signe «une culture soufie pour la construction d’une civilisation humanitaire», le moussem débute traditionnellement par une cérémonie de procession des cierges et prend fin le 7ème jour après Aïd Al Mawlid.  Cette année, le coup d’envoi de cet événement sera donné par la procession des cierges qui débutera dans la soirée d’Aid Al Mawlid à partir de «la maison de l’artisan» (Dar Belekbir) en direction du Mausolée Moulay Abdellah Benhassoun, en sillonnant un dédale de ruelles de la Médina.  Le programme prévoit notamment l’organisation d’un colloque sur «Le soufisme sunnite, modèles et communication», d’une Caravane du Livre qui va se dérouler à travers plusieurs établissements scolaires de la préfecture, d’une cérémonie religieuse, d’un concours de psalmodie du Saint-Coran, de visites de sites archéologiques, de monuments historiques situés à la ville et d’un festin organisé à l’occasion de l’événement au profit de 200 enfants issus de familles nécessiteuses.  Dans un communiqué publié à cette occasion, le doyen des chorfa Hassounyines, Abdelmajid Elhassouni s’est félicité que le Maroc soit attaché aux valeurs humaines, à la culture de la paix, au processus démocratique et à sa vocation de terre de rencontre entre les individus de religions différentes et de différentes cultures.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *