Une école de cinéma à Ouarzazate

Une école de cinéma à Ouarzazate

Bientôt une école de cinéma va ouvrir ses portes à Ouarzazate. Initié par l’Office de formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT) et la Fondation Mohammed V, cet établissement qui sera inauguré en décembre prochain accueillera, dans un premier temps, 120 étudiants.
Le projet de construction de cette école a été lancé suite à la visite de Sa Majesté le Roi Mohammed VI à Ouarzazate en janvier 2005. Il va permettre de combler le vide existant actuellement en matière de formation aux métiers du septième art.
Le choix de Ouarzazatte n’est pas anodin, puisque cette ville abrite plusieurs studios de cinéma et qu’elle est même surnommée le Hollywood de l’Afrique. Cela grâce, entre autres, au fait qu’elle accueille annuellement les tournages de multiples superproductions étrangères.
Bâtie sur une superficie de 1757m2, la nouvelle école de cinéma dont la  réalisation a nécessité un budget de 10 millions DH offrira deux sortes de formation. La première se veut spécialisée et la seconde qualifiante. Dans la première catégorie, on retrouve les filières «Gestion de production, effets spéciaux et décors».
La seconde filière offre, pour sa part, des modules de coiffure, maquillage et postiche, de machinerie -plateau et de costumes et habillage. Selon le directeur de cette école, Ahmed Ouzidi, la selection se fera sans concours, mais à travers une étude de dossiers. «Pour les bacheliers qui souhaitent intégrer la formation de techniciens spécialisés, ils doivent avoir au moins une moyenne de 14/20, ceux qui auront tout juste la moyenne auront donc moins de chance pour accéder à l’école», a t-il déclaré.  
Lors d’une récente réunion réservée à la mise en place d’un comité technique  de suivi (CTS), le directeur général de l’OFPPT, Larbi Bencheikh, a mis  l’accent sur le concept de co-gestion qui marquera la vie administrative et  pédagogique de cet établissement de formation.
«Cette démarche  permettra aux professionnels de déterminer, en  concertation avec les cadres de l’OFPPT, les profils dont le marché a le plus  besoin, afin que l’école puisse les satisfaire», a-t-il souligné lors de  cette réunion tenue avec les différents intervenants de la ville.
Selon le directeur général de l’OFPPT, les professionnels sont invités à se concerter, notamment avec l’expert désigné à cet effet, à  sélectionner les stagiaires, à valider le matériel, à choisir le personnel  formateur et à tracer la stratégie d’une école qui devrait être certifiée ISO dès  son démarrage.
Outre cette école, Ouarzazatte dispose d’un centre de formation aux studios  Kanzaman, d’une branche de formation aux métiers de cinéma au sein de  l’Institut de technologie appliquée et d’une branche spécialisée au sein de l’université Ibn Zohr d’Agadir ; laquelle ouvrira également ses portes  cette année.
Les professionnels présents à cette réunion ont, pour leur part, souligné qu’il s’agit d’une  valeur ajoutée, dans la mesure où cette école de l’OFPPT palliera un manque flagrant en termes de  techniciens spécialisés dans les différents métiers dont a besoin l’industrie  cinématographique à Ouarzazate.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *