Une étoile dans l’ombre

Et pour comble, notre glorieux lauréat était absent… Pour cause de tournage. En effet, après plus de quarante ans de carrière, Mohamed Majd continue de faire l’actualité et ne cesse d’enchaîner les tournages ! Mais rassurez-vous, il a néanmoins reçu son prix des mains de Daoud Aoulad Syad, réalisateur du film , « Le cheval au vent », quelques jours plus tard. Cette attribution d’un prix largement mérité, en l’occurrence celle du meilleur interprète masculin exaequo, est pour nous, l’occasion de rendre hommage à l’un de nos grands comédiens marocains. Et avant tout son actualité. Le mois de novembre n’était apparemment pas de tout repos pour notre lauréat tout fraîchement auréolé. Les tournages se sont succédés, l’empêchant même d’aller récuperer son prix à Nantes. Depuis le mois d’octobre, M. Majd est sur le tournage à Tanger, du dernier film du cinéaste Nabil Ayouch « Une minute en moins au soleil », un film contemporain qui aborde les thèmes de la contrebande et de la prostitution dans la ville de Tanger. Puis Mohamed Majd se joint à l’équipe de la réalisatrice Farida Bourkya pour le tournage du téléfeuilleton « Jnan Karma », destiné à être diffusé sur la première chaîne TVM, au mois de février. Il y joue le rôle de Slimane, un combattant qui, à l’époque de la « siba », refuse de voir ses semblables se faire massacrer par les « caïds » de l’époque. En termes de projets, le comédien n’est pas en reste. Les répétitions de la pièce de théâtre « Fam Bla Ar», soutenue par le ministère de la Culture et de la Communication, commencent dès la semaine prochaine. Et M. Majd est bien entendu de la partie. Mais pas à plein temps puisqu’il entame un tournage sur la ville d’Alger à Tanger, avec une société de production étrangère le 14 janvier. En février c’est avec le réalisateur Adil Fadili qu’il travaillera pour son téléfilm sur les enfants de la rue « Ould Hamrya ». M. Majd participe également dans le mois qui suit au film du cinéaste Noureddine Lakhmari, « Le retour », qui traite de l’histoire du protectorat. D’avril à mai, M. Majd accompagne le réalisateur Faouzi Bensaïdi, dans l’aventure de son premier long-métrage, sur les routes, entre Meknès et Marrakech. Il n’y a rien à ajouter à ce planning déjà chargé si ce n’est qu’on est impatients de voir le résultat sur nos écrans nationaux…

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *