Une exposition aux couleurs de la vie

Une exposition aux couleurs de la vie

L’exposition «L’éducation aux couleurs de la vie»  présente 365 tableaux peints dans la joie des couleurs par des enfants âgés de 6 à 16 ans où chacun d’entre eux a représenté à sa manière le thème de «la liberté». Organisée par la Fondation ONA en partenariat avec l’Académie régionale d’éducation et de formation de Rabat-Salé-Zemmour-Zaërs, cette manifestation ambitionne de «rendre l’art accessible à tous». Encadrés par les professeurs d’art plastique des établissements scolaires de la région, 365 élèves, autant que le nombre de jours d’une année, ont réalisé 365 tableaux. «Ce projet vise à sensibiliser les jeunes à la pratique artistique et s’inscrit dans le cadre du plan d’urgence de l’éducation nationale», a indiqué à ALM Meryem Bennani responsable de la programmation à la Villa des arts de Rabat. Ainsi cette exposition présente une mosaïque de 365 tableaux d’enfants de quatre  différentes délégations à travers le Maroc, et élèves du Centre de réforme de salé, de l’orphelinat. «Chaque tableau exprime la sensibilité d’un enfant. L’exposition est comme un grand poème de 365 vers dans lequel chaque enfant représente le thème de la liberté sa manière», a déclaré Tijania Fertat, directrice de l’Académie régionale de l’éducation et de la formation. Par ailleurs, outre l’objectif esthétique qui consiste en le  développement du goût et l’éveil artistique des jeunes, cette manifestation se consigne un objectif pédagogique. Il s’agit selon Mme Fertat, «d’explorer des approches autres que ceux de la pédagogie conventionnelle régie par la logique du fau et du vrai pour la remplacer par la logique du beau  et de l’épanouissement.» «Cette manifestation, à l’instar de toute activité parascolaire, est fondée sur la liberté et la volonté des enfants. Elle a permis ainsi aux jeunes de se découvrir à travers la peinture. Et l’absence de notation a beaucoup contribué à cette découverte d’eux-mêmes. Les enfants se sont sentis plus en confiance dans ce contexte», a indiqué à ALM Tijania Fertat.  Ainsi, en s’impliquant pleinement, dans l’enthousiasme et la bonne humeur, les élèves ont relevé, avec leurs professeurs, le défi de  démontrer d’autres voies à l’éducation. «En faisant appel à leur intelligence et leur sensibilité, on peut donner à nos enfants les  moyens de s’exprimer et de prendre conscience, par les limites même du cadre, des limites à la liberté et par le biais de la couleur et des signes,  et du dépassement de ces limites par les possibilités illimitées de la création», indiquent les organisateurs.  «Les éducateurs et les encadrant n’ont pas besoin de rappeler les enfants à l’ordre. Les élèves se concentrent par eux-mêmes et deviennent sérieux et appliqués», souligne Mme Fertat.  Ainsi cette exposition confirme un effet magique de l’art particulièrement pour les élèves et pour qui il peut constituer une autre forme d’éducation, une auto-éducation.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *