Une manifestation qui atteint le paroxysme du succès

Une manifestation qui atteint le paroxysme du succès

Du dialogue à travers la musique. C’est l’air qui régnera à Essaouira du 21 au 24 juin à l’occasion du 15ème Festival Gnaoua et musiques du monde. «Essaouira célébrera la fête de la musique avec les plus grands mâalem Gnaoua du Maroc et leurs invités venus des quatre coins du monde. Ils dialogueront dans ce langage universel qu’est la musique, dans un esprit unique qui transcende tous les discours intellectuels et fédère toutes les sensibilités», révèlent les initiateurs. Un échange qui sera rythmé par le jazz et la world music aux côtés de la musique gnaouie pour faire le bonheur des mélomanes. Entre concerts populaires, fusions inédites, résidences originales et espaces de débat, cette manifestation grandiose émerveillera certes un public national et international en quête d’échanges et d’authenticité à travers une programmation riche. Aussi, ce Festival milite, aux côtés de l’Association Yerma Gnaoua, créée en 2009, pour la préservation et la promotion d’un patrimoine ancestral et authentique. L’objectif étant la sauvegarde et la valorisation du patrimoine immatériel de la confrérie des Gnaoua. A travers son action, l’association contribue à la pérennisation du Festival Gnaoua et musiques du monde et à favoriser la création musicale gnaouie via des résidences d’artistes et des partenariats avec des manifestations et artistes étrangers. A vrai dire, le Festival Gnaoua et musiques du monde est devenu un véritable patrimoine national bien qu’il ait été un modeste projet lancé par des passionnés et des esprits libres. De plus, il a réussi à démontrer, d’année en année, la vitalité de la musique des Gnaoua dans le paysage culturel marocain et international. Comme il a su, en 15 ans, se hisser au rang des plus grands festivals de musique dans le monde. Par ailleurs, la musique gnaouie n’est pas l’apanage des mâalem chevronnés mais aussi de jeunes talents qui se sont vu réservés leur propre festival qui anime, à son tour, la cité des Alizés.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *