Une nouvelle vie pour Villa Perdicaris: Ce patrimoine architectural sera bientôt réhabilité

Une nouvelle vie pour Villa Perdicaris: Ce patrimoine architectural sera bientôt réhabilité

Considéré comme un patrimoine architectural de Tanger, Villa Perdicaris bénéficiera d’un important projet de restauration, d’aménagement et de réhabilitation de ses locaux. La remise en état de ce prestigieux bâtiment, en dégradation et délabrement très avancés, s’inscrit dans le cadre du programme royal Tanger-Métropole.

A cet effet, la direction régionale du ministère de la culture Tanger-Tétouan, en sa qualité du maître d’ouvrage du projet, vient de lancer un appel d’offres, et ce, en vue de choisir la future société en charge de la réalisation de ce projet.

Le futur gagnant de cet appel d’offres sera engagé à préserver la même architecture de l’intérieur et de la façade extérieure de Villa Perdicaris ainsi que la protection des éléments décoratifs. Ce bâtiment a été construit en 1872 par Ion Perdicaris, un diplomate américain d’origine grecque ayant choisi de s’installer avec son épouse à Tanger. Considéré dans le passé comme un joyau architectural, ce bâtiment est situé au cœur de la forêt Perdicaris, plus connue des Tangérois par la forêt de Rmilat. Les travaux de réalisation de ce projet englobent les terrassements et fouilles, la réalisation des nouveaux ouvrages structuraux dans le respect des modes constructifs et matériaux initiaux ainsi que la réfection des enduits, de l’électricité, de la plomberie ainsi que l’assainissement.

Il est à rappeler qu’en accordant un intérêt particulier au patrimoine culturel et naturel de Tanger, le programme Tanger-Métropole, lancé en septembre 2013 par SM le Roi Mohammed VI, permettra à la ville de se réconcilier avec son passé culturel.

Le Souverain a procédé, à cet effet, il y a près de huit mois, au lancement d’importants projets destinés à la réhabilitation du patrimoine historique de la ville cosmopolite de Tanger. Il s’agissait, en plus de la construction d’un complexe des arts et des cultures, des travaux de réhabilitation des Grottes d’Hercule, ainsi que ceux d’aménagement du parc urbain Rmilat y compris Villa Perdicaris, et ce, pour une enveloppe budgétaire globale de l’ordre de 130 millions de dirhams.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *