Une plate-forme de réflexion sur le monde numérique

Une plate-forme de réflexion sur le monde numérique

Comme prévu, le 2 mai sera donné le coup d’envoi de la seizième édition du SIT des livres et des arts. Initié par l’Institut français du Maroc et l’Association Tanger région pour l’action culturelle (ATRAC), ce salon qui se déroulera sous le thème «Le numérique, une nouvelle ère», se veut un lieu de rencontre ouvert à tous et prévoit d’accueillir plus de 20.000 visiteurs. Selon Bertrand Commelin, directeur général de l’Institut français du Maroc, cet événement qui se distingue par sa dimension culturelle et éducative s’inscrit dans la continuité des précédentes éditions. Le thème de ce salon «est d’une grande acuité aussi bien pour les étudiants que pour les éditeurs et les auteurs», affirme-t-il, faisant remarquer que ce salon, dans lequel s’impliquent les pouvoirs public, constitue «une fédération d’initiatives pour promouvoir un certain nombre de valeurs». D’un coût global de 1,5 million DH, ce salon constituera une plate-forme de réflexion sur le monde numérique et l’impact des nouvelles technologies de l’information et de la communication sur la création, l’édition et la diffusion des œuvres littéraires et artistiques. Des invités de marque dont des écrivains, poètes, hommes politiques et journalistes traiteront, quatre jours durant, de cette thématique. Et à l’instar des quatre précédentes éditions, la quasi-totalité des activités de ce salon se tiendra au Palais des institutions italiennes, lequel accueillera «plusieurs dizaines d’exposants pour représenter l’actualité éditoriale du Maroc», selon les organisateurs.  Ce prestigieux Palais, construit en 1914 par le Sultan Moulay Hafid, abritera aussi, et au cours de cet événement, la grande nouveauté de cette année, à savoir «Le Salon des mille et une lectures», qui réunira les lecteurs avec les auteurs pour faire partager le plaisir de la littérature dans toutes les langues aux enfants et aux adultes. Quant à la galerie Delacroix, elle accueillera, dans le cadre de cet événement, les œuvres des deux artistes-peintres Amina Benbouchta et Daniel Buren, et dont le vernissage aura lieu lors de la journée inaugurale du SIT 2012. Le programme comporte des conférences et des tables rondes dont les débats porteront notamment sur «De l’ère Gutenberg à l’ère numérique», «Du temps des réformes (XVIème) au temps de l’Agora électronique» et «De la peinture de Cranach à l’image numérique». De même, le public sera, à cette occasion, invité à des concerts et des spectacles dont la soirée musicale animée par le groupe français Quatuor Girard. Le SIT 2012 prévoit un atelier de photos et vidéos au profit des jeunes artistes et amateurs et sous la direction de Simohamed Fettaka. Le salon permettra aussi aux habitants de Tétouan et Larache de vivre plusieurs temps forts autour de la même thématique de cet événement. Des collégiens et lycéens de la région nord seront, à cette occasion, en lice pour le prix «Plaisir de lire». Les organisateurs leur permettront à cet effet de vivre, avec le soutien de l’Académie régionale de l’éducation et de la formation, de beaux moments de lecture et de réflexion sur des chefs-d’œuvre de grands écrivains.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *